Parfum et personnalité / Suite de : Fidèle à son parfum?

En réponse aux réactions formulées sur le billet du 5 décembre 2006 (Fidèle à son parfum, pour ou contre?) et aux différentes remarques qui ont été faites, voici aujourd’hui un billet sur : Le parfum et la personnalité.
Jusqu’où peut-on associer le parfum que l’on porte à sa personnalité? Dans quelle mesure considérer son parfum comme une représentation de soi-même?

Tout d’abord, il me semble important de signaler qu’un parfum n’est pas un concentré de traits de personnalité ou de caractère comme la plupart des annonceurs semblent vouloir le faire croire.
Si l’oaqua_di_gio_hn décortique un petit peu la grande majorité des publicités faites pour les parfums (qui par ailleurs peuvent être très réussies), on remarque qu’à chaque parfum est associé une image, une « égérie », une femme ou un homme sensé représenter le parfum, comme pour Aqua di Gio de Giorgio Armani. A noter que les parfums ou les publicités cités ne sont pas critiqués en eux-même, c’est l’instrumentalisation qui en est faite qui est à condamner. Cette pratique est courante et naturelle en publicité pour les parfums, mais devient un problème lorsopium_pubqu’au lieu de choisir le parfum on choisit l’image qu’il est censé représenter… On voit alors toutes les dérives vers lesquelles cette erreur peut nous mener : « Si je veux ressembler à une femme fatale, je dois porter ce parfum. », ou pire, « Je porte ce parfum, donc je suis une femme fatale », on peut prendre par exemple Opium de Yves Saint Laurent… On croit souvent pouvoir s’identifier au modèle présenté, résultat on finit par toutes (ou tous) porter le même parfum (dans une certaine mesure, bien sûr), qui peut être ne nous plait pas tant que ça…
Le plus intéressant à savoir, c’est que l’on aime un parfum grâce à notre vécu émotionnel, affectif et sensoriel personnel, qui sont finalement les bases de notre personnalité, on voit donc ici le rapport entre parfum et personnalité. La personnalité et le caractère entrent en jeu dans le choix du parfum, mais finalement c’est le parfum qui nous renvoie ou non à nous-même. Il y a potentiellement, une quantité innombrable de parfums susceptibles de plaire à une même personne.
Dans cette conception, il me semble difficile d’associer UN parfum à une personnalité, qui par définition est complexe et a de nombreux aspects qui se complètent, se répondent voire même s’opposent… Cependant, dans la mesure où le parfum est bien choisi, c’est à dire choisi parce qu’il nous plait vraiment : qu’on le sente dans le magasin, la rue, le métro, son salon ou son bureau, certaines et certains aimeront se projeter dans leur parfum, qui participera de cette façon à la construction de l’identité propre du porteur. A noter que l’identité en question se construit tout le long de la vie, et que de ce fait, il faut parfois savoir abandonner un parfum (même s’il est sécurisant) pour évoluer vers un autre qui sera plus représentatif de ce que l’on est à une époque donnée, mais là dessus tout dépend de chacun, et il ne faut changer de parfum que lorsque l’on s’y sent prête ou prêt.

Personnellement, je n’aime pas être associée à une image, et de plus je me sens, la plupart du temps, frustrée de me restreindre à un parfum précis alors que tant d’autres me plaisent par ailleurs. Un parfum sera pour moi, comme une couleur que je vais mettre sur mes yeux, une paire de boucles d’oreilles ou plus simplement un vêtement. Il sera l’expression d’une humeur, d’une envie, voire d’une impression. Parfois même je les mélangent pour rendre vraiment ce que je souhaite exprimer. Evidemment, pour « vivre » le parfum comme je le voudrais, il faudrait que j’ai à ma disposition un très grand nombre de flacons… Heureusement, les échantillons sont là pour m’aider (car je me parfume certes pour les autres, mais avant tout parce que cela me fait plaisir, tant pis si tout le monde ne sens pas le parfum que j’ai mis), et avec le temps la collection peut s’agrandir… Je choisis et porte les parfums parce qu’ils me plaisent, ils sont donc autant de représentions et de facettes de ma personnalité.
Cette façon de papillonner sans cesse peut apparaître comme un manque de caractère, il me semble au contraire que c’est une manière personnelle d’en donner un aperçu plus complet, en accord avec ce que l’on aime et ce que l’on utilise pour s’exprimer.

En conclusion, on peut voir que dans la façon même dont on vit les parfums, on exprime un peu de sa personnalitpub_j_aé. Le primordial, c’est de se faire plaisir (à soi avant tout), en choisissant un parfum que l’on aime, et en combattant les images que les annonceurs veulent nous coller sur le front. Une femme qui porte J’adore de Dior, ne doit pas nécessairement être blonde comme Charlize Theron, ni dégager une aura dorée… (Je l’ai d’ailleurs moi-même dans ma collection, je suis brune, et je le mets aussi bien avec un T-shirt qu’avec une robe de soirée) Ce qui est sûr, c’est qu’un parfum est toujours personnel, il faut savoir qu’il évolue différemment sur chaque peau (car chaque peau est unique). Enfin, même si vous croisez des personnes qui portent votre parfum, cela ne veut pas dire que vous leurs ressembler : une fille vulgaire qui porte votre parfum reste une fille vulgaire, même si cela ne vous fait pas plaisir qu’elle le porte.

Publicités

1 Response to “Parfum et personnalité / Suite de : Fidèle à son parfum?”


  1. 1 Lotus Rouge 26 décembre 2006 à 1:23

    A méditer : CLOQUET, Jules Hippolyte. – Dissertation sur les odeurs, sur les sens et les organes de l’olfaction. Thèse de médecine, Paris, 1815.
    page 174 :  » L’air chargé des émanations des corps odorans est porté naturellement vers les fosses nasales par l’effet de l’inspiration et, plus cette inspiration est forte et profonde, plus la sensation est prononcée. Aussi quand une odeur nous plaît, nous faisons des inspirations courtes et fréquentes, en même temps que nous fermons la bouche, afin que tout l’air qui entre dans la poitrine traverse les narines ; et pour lui offrir une voir plus facile, nous faisons agir les muscles dilatateurs des ailes du nez. » Pour en savoir plus : http://www.bium.univ-paris5.fr/histmed/medica/cote?TPAR1815x048


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives

Poivre Bleu sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :