Le parfum a-t-il un sexe?

I – Introduction
Est-il bien nécessaire de poser la question?
Mon avis est que oui, cette question a un sens. Dans notre conception moderne et occidentale des rôles attribués à chacun, certaines tâches sont encore clairement sexuées, même si la tendance va de plus en plus à une répartition équilibrée de ces différentes activités entre les deux sexes. La présence des femmes dans des milieux traditionnellement masculins commence à s’étendre même s’il reste parfois du chemin à faire. Mais mon propos n’est pas ici de parler de l’égalité des sexes… ou presque.
En effet, la parfumerie est l’un des milieux où la notion homme-femme est particulièrement marquée. Depuis environ une dizaine d’années, les choses commencent un peu à changer, notamment grâce à certaines marques qui sortent des fragrances en les positionnant clairement comme « mixtes ». Je pense ici à CK One de Calvin Klein et à Gaultier² de Jean-Paul Gaultier. Ces sorties utilisent cependant beaucoup l’image du « parfum pour amoureux, le parfum que l’on met à 2″ : le flacon de Gaultier² est agrémenté au verso de petits aimants qui permettent de l’aimanter au flacon de l’être aimé, et ils peuvent aussi être achetés par 2. Alors finalement, le parfum a-t-il vraiment un sexe?

II – Construction du clivage
Dans les temps les plus reculés et pour une utilisation profane, les produits parfumants (fleurs, bois, épices, racines, résines…) étaient utilisés indifféremment pour un homme ou pour une femme, car ils revêtaient exactement le même intêret pour l’un ou pour l’autre : désodoriser, embellir, séduire, sublimer, exposer sa richesse (son rang social), son raffinement ou sa culture… Le grand tournant s’établit finalement au XIXe siècle avec l’avènement de la parfumerie moderne : développement de la chimie organique, apparition des grands magasins et de conditionnements fabriqués industriellement. A partir de cette époque, la différenciation n’a cessé de se développer. La parfumerie s’agrandit, en parallèle avec les cosmétiques féminins comme la poudre ou les produits gominants pour hommes. Les femmes se parfument cependant plus que les hommes, sûrement par coquetterie et recherche de sophistication. Par la suite, les parfums deviennent un moyen d’appuyer une identité, de se donner une image, de suivre une mode : il est tout à fait normal alors que hommes et femmes cherchent à exprimer par le choix de leur parfum leur part de virilité ou de féminité. Mais en analysant de plus près, on se rend compte que la différenciation homme-femme n’est qu’un repérage qui oriente le choix du consommateur de façon conventionelle. Celui-ci est de surcroît formaté par l’image qui est associée au parfum : le choix de l’égérie, la publicité, le packaging, la marque… La plupart des études marketing ont démontré que le choix des composants et l’odeur du jus arrivent presque en dernier dans le choix d’un parfum par un individu. Aujourd’hui en parfumerie générale, la conception fonctionne à l’envers : on donne un sexe, une cible d’âge, on choisit un visage, on lui attribue des qualificatifs et on demande ensuite au parfumeur de créer un parfum qui corresponde au tout.

III – Le parfum n’a pas de sexe

C’est finalement le curieux qui va prendre les conventions à contre-courant et qui va chercher son parfum partout où cela sent bon. Un parfum se porte parce que son odeur plaît, et c’est la raison pour laquelle les marques de niches y trouvent un nouvel essor : n’étant pas défini clairement masculin ou féminin, le parfum est choisi pour ce qu’il sent plus que pour ce qu’il véhicule. Même en parfumerie générale, on voit depuis très longtemps des femmes venir se parfumer chez les hommes ; et les hommes eux aussi et bien plus qu’on ne le pense se parfument parfois chez les femmes : L’heure Bleue, Shalimar et Jicky de Guerlain ainsi qu’Opium de Yves Saint Laurent et Coco de Chanel sont des fragrances appréciée par la gent masculine. Arpège pour Homme de Lanvin, Kouros et Body Kouros d’Yves Saint Laurent, Pour Un Homme de Caron, Romance pour Homme de Ralph Lauren et le tout récent Dior Homme de Dior sont des fragrances portées par de nombreuses femmes. Et ceci pour la simple et bonne raison qu’ils leurs vont bien et qu’elles les aiment ainsi! On arrive ici au coeur de mon propos : une matière première n’a pas de sexe, il me semble donc qu’un accord non plus. Un parfum évolue de manière personnelle sur chaque peau, car chaque matière s’exprime différemment selon chacun. Il est bon de noter qu’une même matière aura une évolution souvent différente selon qu’il s’agisse d’une peau de femme où d’une peau d’homme. Le verdict n’appartient donc qu’au porteur de dire s’il aime ou non ce qu’il a sur le poignet. Les conventions (occidentales) nous ont surtout habitués à sentir des odeurs sur les femmes et d’autres sur les hommes, ce qui leur a donné une perception sexuée. Je suis convaincue qu’il n’y a pas de matière plus adaptée aux hommes qu’aux femmes, même les fleurs quoi qu’on en dise! Les hommes ont longtemps utilisé des pâtes (pour les moustaches) à l’eau de rose, et les gants ont longtemps été parfumés grâce à des poudres sentant la rose. Les fleurs ne sont pas encore très répandues en parfumerie masculine, mais les choses changent on peut relever la dernière création de Jean-Paul Gaultier : Fleur du Mâle, un parfum composé avec une surdose de fleur d’oranger.

Nombreuses sont encore les personnes qui cherchent à affirmer leur sexualité par leur parfum et qui refusent violemment les parfums dits du sexe opposé mais aussi les parfums mixtes. On peut relever ici sûrement un besoin d’indentité et une peur de perdre les repères construits et imposés depuis de nombreuses années. Pourtant, une femme reste une femme, même lorsqu’elle porte un parfum d’homme, autant qu’un homme reste un homme parfumée avec une fragrance féminine. Le parfum a d’ailleurs tendance à sortir sous son aspect féminin ou masculin selon le porteur. J’ai récemment fait le test avec un collègue en essayant Dior Homme (avis à suivre dans un prochain billet). Sur sa peau le parfum est sorti animal, rustique et plutôt sec ; alors que sur ma peau il devenait rond, sucré et moelleux, pas vraiment un inverse mais plutôt une évolution aux accents féminins.

Alors ne vous retenez plus Mesdames et Messieurs, lancez-vous dans des essayages olfactifs, vous ne serez peut-être pas si déçus que ça! N’hésitez pas à faire part de votre opinion personnelle sur la question.

Source : Wikipedia ; http://www.museesdegrasse.com ; Photos : Gaultier² : http://www.ichiban.com.tw, Arpège pour Homme : http://www.parfemy.cz

Publicités

9 Responses to “Le parfum a-t-il un sexe?”


  1. 1 jeanne 17 août 2007 à 8:05

    Le « sexe » des parfums est très culturel et sociologique.
    AUjourd’hui, pour un homme, porter une fougère lavande, fraîche et virile c’est affirmer une certaine masculinité « classique », c’est d’ailleurs le type de parfum que l’on retrouve majoritairement dans tous les produits de rasage, déodorants, et gels douche pour homme en grande distribution… A l’inverse, les homme qui apprecient porter autre chose, des notes plus florales, épicées, ou ambrées ont peut être plus envie de se démarquer, d’affirmer une certaine différence et personnalité, et assument peut être davantage la part féminine qui est en eux ? On retrouve cette distinction olfactive dans les marques de cosmétique pour hommes « niche », qui ne sentent pas comme Mennen ou Gilette, mais ont plutôt des notes « asexuées » comme des agrumes, des épices, etc…
    En tout cas pas de jugement de valeur ! Ce qui compte, c’est se retrouver dans son parfum.

    Lire aussi sur le même sujet cet article du journal suisse Le Temps, très interessant :
    http://www.letemps.ch/template/recherche.asp?page=rechercher&contenuPage=afficheArticle&edition=&rubrique=1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25

  2. 2 Xcalibur 20 septembre 2007 à 4:08

    Très beau billet sur un sujet interressant. Je suis un homme et j’ai depuis longtemps franchi ma réserve à mettre des parfums feminins. Pourquoi je les porte?? Eh bien parce que je les aime pardi!!! Parce qu’ils reflètent mon humeur du moment.
    Il est tout de même, pour le moment et dépendamment des milieux sociaux, assez difficile de dire : »oui c’est Dior Addict,….. non il n’y a pas de version masculine ».
    Je porte ainsi régulièrement Dior Addict de Dior (qui contrairement au billet de « Au Parfum » n’est point un parfum de pouffe), et Allure Sensuelle de Chanel. J’ai eu ma période folle avec Miss Dior Chérie, mais c’est passé.
    Ma prochaine acquisition? « Fahrenheit 32 » de Dior qui en note de fond a de la vanille qui arrondi les notes de tete et de coeur glaciales.

  3. 3 Suzanne 20 septembre 2007 à 4:22

    Félicitations, Xcalibur! Tu fais bien de mettre des parfums féminins -ou masculins, selon l´humeur.
    L´odeur n´a pas de sexe, tout comme les couleurs!

  4. 4 poivrebleu 21 septembre 2007 à 10:13

    Xcalibur,
    Je suis heureuse d’apprendre que vous n’avez pas de retenue à porter des parfums dits « féminins » et je me joins à Suzanne pour vous en féliciter doublement! En effet, je n’ai rencontré que très peu d’hommes avouant porter des féminins, et je vous comprends très bien lorsque vous dites qu’il n’est pas toujours évident de donner le nom du parfum que l’on porte. En même temps cela peut vous donner un petit côté fantaisiste plutôt marrant. Pour moi c’est surtout une preuve de naturel et d’ouverture d’esprit.

  5. 5 Nathalie 19 novembre 2007 à 4:51

    Quant à moi je porte tout ce qui me tombe sous la main. J’ai une petite passion coupable pour les Fougères old fashioned qui fait hurler à la vulgarité certains de mes amis, mais je m’en fiche et c’est vrai que peu importe à qui est destiné le parfum si on l’aime et qu’on a du plaisir à le porter c’est tout ce qui compte. Par contre je n’aime pas trop le genre unisexe qui est généralement un euphémisme pour : manque de caractère.

    Oh! J’ai failli oublier, excellent billet Poivre Bleu!

  6. 6 Styrax 19 novembre 2007 à 9:36

    je suis aussi un homme et effectivement j’aime beaucoup certains parfums féminins (Opium, N°5, Shalimar) mais les seuls parfums féminins que j’ai osé porter (et encore, sont ils féminins ?) c’est Ambre Sultan, Cuir mauresque, Noir épices et Dzing. Pour les autres, je n’ai pas encore osé …

    Excellent article …

  7. 7 atys 8 février 2008 à 5:31

    Sujet interessant. Je suis un homme et ne porte plus désormais que des parfums de femme ou bien mixte. Ceci dit, je tiens à signaler que certains « mixtes » ne se trouvent pas au rayon « homme ». On se demande pourquoi.

    – j’ai commencé par « CK one », qu’on ne présent plus. Je ne le mets plus car il a finit par m’ecoeurer. Ma femme et moi partagions le même flacon.

    Après « CK one », les parfums purement masculins me semblaient « brutaux », trop virils, « beaufs »,se rapprochant plus de Mennen de ce que je cherchais. Je pense que les notes féminines auxquelles CK m’avait habitué depuis dix ans ont finit par modifier ma relation au parfum. Après les avoir tous senti ici et là et essayé à partir d’échantillons, il était devenu évident que mon parfum idéal n’était plus masculin. C’est ainsi que j’ai pu découvrir que certains parfums de femme comportaient étrangement des fragrances que je me voyais très bien porter sur moi.

    C’est ainsi que je me suis jeté sur les parfums suivants :

    – Un « Jardin sur le Nil » d’Hermès : mon préféré,fabuleux, je ne m’en passe pas. Il tient très bien sur la peau et ne tourne pas. Peu connu des femmes qui semblent le bouder un peu car trop citronné. Inconnu des hommes car non vendu en rayon « homme » bien que présenté par Hermès comme mixte sur son site interet mais pas présenté en tant que tel dans les différentes pubs ou dans les responsables de rayons.

    – « Ruban d’Orange » de l’Occitane : agréable odeur d’agrumes, un peu comme « eau d’Orange Verte » d’Hermès mais en moins acide et plus ambré et donc plus féminin.

    – « Eau des Merveilles » d’Hermès : Très puissant, je le mets en toute petite quantité. A cette condition, il laisse un sillage ambré qui est curieusement masculin sur le fond. Si j’en mets trop, alors là, il diffuse toute ses notes féminines, et là, j’assume plus trop !

    – « Opium »(pour femme)d’YSL : on ne le présente plus, lui non plus. Il est résolument féminin et universellement connu. Son sillage est immédiatement reconnaissable, il faut donc assumer avant de l’adopter, car les femmes le remarquent tout de suite et ne comprennent pas forcément. Les produits annexes sont très bien aussi, comme le savon « opium » mais aussi le lait parfumé qui laissent un odeur très agréable et discrète sur la peau.

  8. 8 Pat 12 août 2008 à 3:16

    Votre commentaire est intéressant. Effectivement, les parfums n’ont pas de sexe. C’est au porteur de déterminer s’il lui va ou non. Pour ma part, je suis un homme dans la vingtaine, et je n’ai aucun malaise à porter un parfum vendu pour les femmes. Actuellement, je considère que les flagrances vendues pour les hommes sont limitées à des odeurs citronnées, piquantes ou encore boisées.Présentement, je porte Curious de Britney Spears… Oui, oui… c’est un parfum réussi. Très belle flagrance. Je porte aussi L’air du temps de Nina Ricci lorsque je me sens léger… Il y a aussi l’incontournable Neiges pour hommes de Lise Watier que j’apprécie beaucoup. Certaines flagrance de Paris Hilton sont intéressantes également. J’ai porté pendant longtemps Givenchy Blue Label, mais il ne me fait plus aujourd’hui : je sens les vidanges après quelques heures. En tout cas, tout ça pour vous dire qu’un parfum n’a pas vraiment de sexe.

  9. 9 Sidonie 24 août 2008 à 1:50

    Je suis une femme mais j’aime aussi beaucoup certains parfums d’hommes et je suis loin d’être la seule… Notamment SeXeS justement, les 2 versions sont très différentes F où H mais tellement originales SeXeS son odeur sublime
    le nom original, provoc et le flacon pratique…
    J’aime aussi les Guerlain (habit Rouge comme beaucoup de mes amies) et certains Lutens (Ambre Sultan mixte)
    Pour moi le parfum n’a pas de Sexe, même le divin SeXeS 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives

Poivre Bleu sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :