Guerlain : L’Heure Bleue

On commence cette série de billets par un coup de coeur survenu lors de mes premiers pas dans le monde du parfum. L’Heure Bleue est le parfum qui m’a réellement introduite à la maison Guerlain, bien plus que Shalimar ; en effet, le mythe Guerlain s’est cristallisé pour moi autour de cette fragrance. Elle se démarque des autres à mon nez, sans que je sache exactement dire pourquoi et sans que cela m’empêche d’aimer les autres. Peut-être la clé de l’énigme se trouve-t-elle dans le nom du parfum?

Créé en 1912 par Jacques Guerlain, il se serait inspiré de ce moment particulier de la journée où le soleil disparaît à l’horizon et où la lumière imprègne l’atmosphère d’un voile bleuté et pénétrant. Ce que l’on peut dire en tout cas, c’est que L’Heure Bleue transmet de l’émotion, n’est pas seulement un bel oriental poudré enveloppant… il a une profondeur pleine de mystère, il est doux, tendre et heureux. Pour moi il évoque surtout la façon dont on se sent à une seconde précise : c’est comme une photographie de la manière dont on perçoit les éléments autour de soi, la capture d’une ambiance. Cependant L’Heure Bleue est un parfum, il est émotion instantanée et éphémère par essence. La sensation de ne pouvoir fixer le sentiment et le moment a valu à L’Heure Bleue une réputation de parfum triste et mélancolique. Comme s’il rappellait trop durement des souvenirs perdus, des époques lointaines… C’est pour moi tout l’inverse que suggère ce parfum : réconfort, tendresse, calme ; il nous transporte dans ces épisodes de tranquillité sereine qui nous envahissent lorsque l’on regarde le ciel au crépuscule. Et où l’on sourit du coin des lèvres en repensant à tout un tas de choses plaisantes en écoutant une musique douce… Vous entendez ?? …

L’Heure Bleue est un long manteau, dont les pans veloutés frôlent vos jambes, carressent votre cou, effleurent vos bras… Son empreinte est exceptionnelle et évidemment unique, le sillage est souple et la tenue remarquable. J’adore son côté rétro (que l’on retrouve sur le flacon), qui rappellent l’époque des grands orientaux, ceux que l’on sait plus vraiment créer maintenant parce que devenus « trop » classiques. Sur le plan olfactif, L’Heure Bleue est un oriental-floral composé de : bergamote, anis, estragon, sauge, clou de girofle, rose, fleur d’oranger, oeillet, héliotrope, iris, vanille, musc. La première giclée est légèrement médicinale, car la présence des aromates et du clou de girofle est marquée en tête. Cet aspect me plaît mais devient rapidement amandé-poudré avec l’héliotrope, puis poivré-vanillé lorsque le clou de girofle revient et que l’oeillet apparaît. Ce parfum est plus balsamique que poudré pour moi, même si on ne peut pas manquer de relever sa douceur. Il s’étire ensuite sur un interminable fond où s’entremêlent vanille, héliotrope, clou de girofle et oeillet (à noter que la note oeillet est obtenue à partir de l’eugénol, un des composants principal du clou de girofle).

Il a été injustement oublié et l’est encore aujourd’hui, au profit de Mitsouko et de Shalimar. Ce n’est peut être pas plus mal, car il est vrai qu’on le sent très peu aujourd’hui, et qu’il garde ainsi un peu de son précieux mystère. C’est mon Guerlain préféré et il est en bonne position dans mon Top 10 tout genres confondus. Malgré ce que l’on a pu lire ou entendre à la sortie d’Insolence, L’Heure Bleue n’a strictement rien à voir avec ce dernier, ni dans l’odeur, ni dans l’évocation, et n’avait nul besoin d’une absurde modernisation.
Voir aussi le billet de Now Smell This sur ce parfum (en anglais).
Prenez le temps pour découvir où redécouvrir ce parfum, disponible à la Boutique des Champs-Elysées.
87€ les 75ml en EDP.

Dessin de Paul Poiret.

Advertisements

34 Responses to “Guerlain : L’Heure Bleue”


  1. 1 noisette 5 septembre 2007 à 10:00

    Bonjour Nez Bavard. Eh bien figure-toi que nous n’avons pas oublié « Heure Bleue » : Renard m’en a offert un précieux flacon. A mettre en circonstances exceptionnelles. C’est évident, ce n’est pas un parfum commun, quotidien. Dans un registre entre celui-ci et Mitsouko, un parfum à la fois poudré et boisé que j’apprécie et pour son nom et pour son sillage : « Vol de Nuit », mais ça c’est une autre, belle, histoire.

  2. 2 poivrebleu 5 septembre 2007 à 11:18

    Aaaaah contente de voir que L’Heure Bleue a toujours des adeptes! Mais toi, Noisette, et Renard semblez être de grands amateurs de la beauté des parfums et des joies de l’odorat, ça ne m’étonne donc pas que les grands parfums vous plaisent. J’ai pour ma part un peu de mal avec Mitsouko qui, il faut l’avouer, me fait penser à un pruneau… Je préfère de loin Vol de Nuit que je commenterai dans un prochain billet. A bientôt et merci pour l’intérêt que vous portez à Poivre Bleu!

  3. 3 noisette 6 septembre 2007 à 6:52

    Hello ‘ti nez
    Toujours sur Paris ? Nous y serons du 14 (après-midi) au 16. On pourrait en profiter, par exemple samedi matin. D’ailleurs, on n’a pas encore eu l’occasion de visiter le bar à senteurs de Patou (c’était possible il y a un an ou deux pour les journées du patrimoine mais ils affichaient complet…). Paraît qu’il faut s’annoncer un peu à l’avance par téléphone. Tu y es déjà allée ? Tentée ?

  4. 4 Véro 7 septembre 2007 à 2:19

    oui, l’heure est un beau parfum, je l’ai eu quelques temps en edt, et je viens de m’offrir l’extrait, plus dense, plus riche…j’aurais du mal à revenir en arriere désormais, les extraits chez Guerlain sont magnifiques.

  5. 5 Suzanne 17 septembre 2007 à 9:07

    Moi aussi, je suis une grand admiratrice de L´Heure Bleue, parfum auquel je reviens toujours… c´est une fragrance très particulière, et ce n´est pas « facile à porter » comme on dit parfois.

    Mon premier flacon de L´Heure Bleue était une EDP -acheté vers le début des années 90- et malheureusement j´en ai acheté trop à la fois (75 ml). Je n´ai pas pu le finir, car (j´ai l´impression) il a tourné au bout de quelques années, une fois ouverte. Je l´ai toujours, ce flacon… cheté dans une minuscule boutique tenue par une vieille dame de presque 90 ans, qui connaissait quasiment tout sur les parfums Guerlain, et qui avait toujours les grands classiques chez elle (Parure, Jicky, Vol de nuit…) – contrairement aux enseignes modernes. Cette vieille dame m´a initiée aux parfums, et je lui en suis très reconnaissante. A l´époque, j´étais une toute jeune étudiante.

    Je trouve que L´Heure Bleue va avec des moments spéciaux. Il serait pour moi inimaginable de le mettre tous les jours « sans réfléchir »… un peu comme un soin quotidien… cela ne lui sied pas du tout! En plus, comme le dit le nom (et ce qui est assez singulierpour un nom de parfum, souvent insignifiant) c´est un parfum plutôt du soir – le matin, il est impensable de le mettre (en ce qui me concerne). D´ailleurs, je ne le supporte presque pas le matin – apparemment, mon nez change en cours de journée…

    L´été ne va pas non plus à L´Heure Bleue (dans mon univers à moi..), par contre, en hivers, sentir ce merveilleux parfum dans une rue de la ville, en début de soirée… c´est un plaisir inégalable.

    Pour moi, L´Heure Bleue fait partie de ma vie – même si je ne le porte qu´occasionnellement, à des moments particuliers, Mais j´ai toujours besoin d´avoir chez moi ce parfum – au cas où viendrait l´heure bleue…

  6. 6 Nathalie 18 septembre 2007 à 5:25

    Comme vous en parlez bien de ce parfum cher Nez Bavard!

    Ma première rencontre avec l’Heure Bleue remonte à une dizaine d’années peut-être, je ne connaissais absolument rien aux parfums à l’époque et ceux-ci ne m’intéressaient pas particulièrement d’ailleurs. Sur une mouillette dans la parfumerie je l’ai trouvé, en toute honnêteté, horrible, médicinal, vieillot, voire même poussif. Chez Guerlain j’aimais Mitsouko mais parce que ma grand-mère l’avait longtemps porté et qu’il y avait tout un affectif attaché à ce parfum. Donc, quand on me parlait de l’Heure Bleue je fronçais le nez d’un air dégoûté (j’exagère un peu quand même…) Bien plus tard, un soir de sortie, alors que je passais chercher une amie chez elle, je restais pétrifiée dans son hall d’entrée, victime il faut bien l’avouer d’un coup de foudre, pas pour mon amie mais bien pour son parfum. C’était bien sûr L’Heure Bleue, (et je n’arrivais pas à le croire d’ailleurs) métamorphosé, splendide, occupant tout l’espace, comme quelque chose de vivant, je ne peux pas l’exprimer autrement. Après cela je suis retournée à la parfumerie, mais sur ma peau la magie n’opérait pas. Ce parfum est le plus beau que j’aie jamais senti, mais sur elle et uniquement sur elle, tout au moins jusqu’à présent …

  7. 7 Suzanne 18 septembre 2007 à 6:21

    Chère Nathalie,

    je pense qu´il faut un peu se méfier des testeurs en parfumerie. Notamment pour des parfums rares, comme L´heure bleue, j´ai l´impression que le flacon est souvent ouvert depuis très longtemps – et il m´est déjà arrivé d´en voir (plutôt: sentir) des périmés, qui avaient tournés…

    Bien sûr, ce n´est pas toujours le cas. Mais il est sûr qu ´en parfumerie on te proposera de tester l´edt, ou tout au plus l´edp. Jamais l´extrait… par contre, j´ai souvent entendu et lu que le vrai extrait n´avait rien à voir avec l´edp ou l´edt… MAIS: je n´ai encore jamais essayé :(((

    En plus, il me semble que l´heure bleue n´est pas toujours pareil à lui-même. Se pourrait-il que d´une année à l´autre, il y ait des mini-différences …? En plus, on change aussi, nous mêmes…

    J´aimerais tellement essayer une fois l´extrait de l´heure bleue. Mais je me suis renseignée: il n´existe qu´en 30 ml, dans les 230 euros (!!!) – bon, c´est clair, ce n´est pas pour moi. Pourquoi n´en font-ils pas des petits, comme pour Mitsouko ou Shalimar… en 7,5 ml… En extrait, cela suffit largement pour quelques années.

    Nathalie, à ta place je demanderais à ta copine ce qu´elle a comme modèle. Essaie le sien… 🙂

    Biz! Suzanne

    PS: l´autre jour, il m´est arrivé un truc drôle – j´ai essayé des parfums, dont l´heure bleue, dans une parfumerie avec un stand Guerlain. A un moment, je ne sentais plus rien du tout! Tellement j´en avais essayé… puis, en mettant sur mon poignet l´heure bleue, je me suis dit: c´est bizarre… ça sent pas du tout l´heure bleue… ce que j´ai dit à la dame du stand. Elle: non non, c´est bien l´heure bleue! C´est marqué dessus!
    Puis, j´ai senti le bout du vapo – et en effet, c´était l´heure bleue.

    Revenue à la maison, je n´avais pas une trace de l´heure bleue sur moi, mais Mitsouko! Je n´y ai RIEN compris. 2 jours après, j´ai capté. Ils avaient mis une recharge Mitsouko dans un chargeur L´heure bleue, et ils avaient mis le vapo (la tige) déjà utilisé de l´heure bleue dans la recharge Mitsouko. Voilà pourquoi le bout sentait encore l´heure bleue…

    Je suppose que bien des clientes ont dû avoir une belle surprise une fois à la maison, après avoir testé Mitsouko et puis acheté L´heure bleue…

    Je leur ai dit au stand Guerlain, quand j´y suis passé – ils n´ont pas voulu me croire! Puis j´ai dit à la dame de l´essayer sur elle… et en effet! Le flacon a vite changé de place pour aller dans le rayon Mitsouko…

  8. 8 Chris 5 mars 2008 à 1:15

    Bonjour a tous,

    L’heure bleue est pour moi le meilleur des parfums que je connaisse,
    et si je m’ecoutais, j’aurais tendance a le porter tous les jours en hiver.
    cependant, je ne le porte pas tous les jours, car, premierement, ce ne serait pas juste pour les autres parfums,et, deuxiemement, j’ai toujours un peu peur que son odeur incommode les gens avec qui je travaille. Ca me frustre un peu, des fois, car j’aurais vraiment envie de le porter quand je travaille, c’est bete, mais je me sens plus detendue et moins stressee quand je le porte.

    j’ai entendu dire que l’heure bleue a ete modifie, comme tous les classics, et a ce sens, j’aimerai savoir si ces parfums classics ont toujours tendance a se personnaliser suivant les personnes, malgre leurs formules modifiees.
    Car j’ai, aussi, entendu dire que la plupart des parfums commerciaux sortis a ce jour, ont tendance a sentir pareil sur tout le monde.

    Merci de me faire savoir ce que vous en pensez?

    P.S: Tres tres bel article, Poivre Bleu, ou vous decrivez, parfaitement bien ce parfum avec toutes les emotions qu’il transporte.

  9. 9 Agnès 9 mars 2008 à 7:12

    Bonjour,
    J’arrive un peu tard…
    Je porte l’Heure Bleue tous les jours, c’est me semble-t-il celui qui me correspond le mieux. Il m’enveloppe de douceur et de force à la fois et semble bien évoluer sur moi, alors que beaucoup d’autres fragrances virent sur ma peau. Je le porte en extrait de parfum et ne pourrait plus envisager un autre support. Je ne suis pas d’accord avec ceux ou celles qui ne l’imaginent qu’en certaines circonstances. Par contre, lors d’une sortie ou d’une occasion particulière je porte alors Vol de Nuit, si particulier à mon avis. L’été, s’il fait vraiment chaud, je change alors pour Allure.
    Bref, vous l’aurez compris, l’extrait de parfum L’Heure Bleue: j’adore, je n’arrive plus à m’en passer…

  10. 10 Jeol 5 janvier 2009 à 2:57

    Bonjour,

    Je ne suis pas experte en parfum mais je me délecte de vos textes. Votre passion est communicative. Grâce à vous et aux commentaires des uns et des autres, je découvre une univers captivant. Merci à tous.
    C’est en vous lisant que j’ai tout récemment acheté l’Heure Bleue en eau de toilette. Eh oui je fais une infidélité au n°5, mais c’est avec beaucoup de bonheur.
    Je suis particulièrement sensible aux notes de fond de l’heure bleue, et regrette quelque peu de ne pas avoir acheté l’eau de parfum voire l’extrait, que je n’ai pas eu l’occasion de humer. Pourriez-vous me donner votre avis sur la qualité de ces 3 supports, leurs différences?
    Je trouve l’eau de toilette un peu trop volatile, est-ce que je me trompe?

    Mille mercis

  11. 11 poivrebleu 11 janvier 2009 à 1:53

    Bonjour Jeol,
    Heureuse que le billet sur l’Heure Bleue vous ait donné envie de le découvrir! En ce qui concerne les différentes concentrations, de manière générale, j’ai toujours une préférence pour l’eau de parfum, et bien sûr si possible, l’extrait. Ce n’est pas seulement la concentration qui change (une eau de parfum est concentrée à environ 15% de parfum), mais aussi la finesse des notes et l’évolution. Les 3 concentrations ne s’utilisent pas de la même manière. En ce qui concerne l’Heure Bleue, la concentration en EDT est de mon point de vue déjà bien présente et développe un sillage très agréable. C’est la concentration que j’utilise, et sur moi il tient bien. L’eau de parfum est plus concentrée mais aussi plus poudrée. Encore que la version qui est vendue aujourd’hui chez Guerlain n’est plus celle d’origine, puisque la plupart des anciens Guerlain ont été reformulés.
    N’hésitez pas à essayer l’eau de parfum si vous le pouvez, pour voir si elle vous convient, car il est possible qu’elle développe d’autres notes qui sont moins évidentes dans l’eau de toilette. L’extrait est bien sûr la concentration la plus noble, que l’on utilise parcimonieusement aux endroits stratégiques…

  12. 12 Jeol 20 janvier 2009 à 12:37

    Bonjour Poivre Bleu,

    Je vous remercie de votre réponse. Dès que le flacon EDT sera terminé, j’opterai pour l’EDP. Cet achat ne devrait pas tarder car j’ai acheté l’EDT (50 ml je crois)début décembre et j’ai déjà utilisé les 2/3…Je porte l’heure bleue tous les jours, sauf aujourd’hui où j’ai voulu tester Ambre Sultan.

    A très bientôt.

  13. 13 Samira 2 avril 2009 à 11:37

    Bonjour fidele a 35ans a coco chanel voici que je suis tombée sous le charme d l heure bleue.je porte si bien coco pourtant parfum dit de femme de caractere je suis plutot tres douce j aime les parfums d sillage mais depuis deux mois en découvrant l heure bleue j ai craquée.j alterne toujours avec mon coco chanel fétiche que je porte en la présence de mon fils rayan de 6ans qui reconnait l odeur de sa maman en coco chanel.en portant l heure bleue dont j ai eu un coup de foudre total j ai peur de ne porter que l heure bleue et pour moi selon mon avis une femme aprés 35ans doit rester fidele a son parfum.qu en pensez vous cher poivre bleu ainssi qu a tous les lecteurs d amoureux de beaux parfums.merci.samira de lyon

  14. 14 Samira 17 avril 2009 à 10:25

    Bonjour a tous .j ai enfin acheté l heure bleue en extrait version flacon rechargeable.malgré la faible distinction a mon avis entre l intensité pour edp et l extrait j ai quand meme fait cet achat.j ai eu du mal a trouvé le vapo complet en extrait en parfumerie mais que les recharges.heureusement chez nocibé apres maintes recherches j en ai trouvé un car séphora m a justifié la suppression du vapo complet et qu ils ne pouvaient meme plus le commander mais qu ils vendaient toujours les recharges.voila je ne l ai pas encore ouvert j espere qu il sera plus intense que l edp parfum que je posséde déja.merci a tous de me laisser votre avis sur l extrait d l heure bleue pour celles qui l utilisent avec l eau d parfum.poivre bleu j aimerai avoir ton avis je ne voudrai pas avoir fait un achat regrettable.mais avec dix euros d remise j ai eu l extrait heure bleue vapo complet a 86euros.sachant k sur lyon il est dificile d se procurer le vapo complet cela restera un must dans ma collection avec coco chanel.

  15. 15 poivrebleu 19 avril 2009 à 9:45

    Bonjour Samira,
    Personnellement je ne porte pas l’Heure Bleue en extrait de parfum mais en EDP. Avez-vous essayé l’Heure Bleue en extrait sur votre peau avant de l’acheter? La différence ne se trouvera peut-être pas dans l’intensité, mais dans le sillage et la rémanance sur la peau. Quoiqu’il en soit, je pense que vous avez fait un bon achat, ne serait-ce que pour la postérité puisque les nouvelles normes qui vont s’abattre sur la parfumerie d’ici janvier 2010 vont surement défigurer un bon nombre de classiques comme l’Heure Bleue.

  16. 16 Samira 22 avril 2009 à 10:25

    Merci poivre bleu pour ta réponse je le garderai au cas ou s il vient a etre supprimé.je te remercie infiniement je reste fidele a ton blog.samira de lyon

  17. 17 tambourine 23 avril 2009 à 3:51

    l’extrait de l’heure bleue est moins poudré, plus vanillé, plus intense,et c’est également un délice.
    Personnellement j’adore els 3 versions maisl’edt qu’on m’a offert à noel cette année m’a apru plus fade que ce que j’avais l’habitude de sentir. l’edp est plus poudrée et laisse un beau sillage. L’extrait est plus intense, plus miellé je dirais et bien sûr sublime. Poivre bleu, tu crois que l’heure bleue risque fortement d’être défiguré d’ici l’an prochain?

  18. 18 Samira 24 avril 2009 à 8:42

    Bonsoir a tous.chere poivre bleue moi aussi je suis intriguée sur certaines probabilités de suppression de l heure bleue en 2010?j aimerai en avoir la certitude car comme l edp et l extrait coco chanel je ne pourrai jamais vivre sans l heure bleue en edp et en extrait.merci a toi poivre bleu de me faire part de tes conseils ainsi qu a tous ceux qui me liront.samira de lyon.

  19. 19 Samira 24 avril 2009 à 8:54

    Chere tambourine heureuse d faire ta connaissance que sait tu sur l heure bleue que penses tu de mon précédent message.connais tu diva d ugaro aurait il des similitudes avec coco chanel toi aussi chere poivre bleu ainsi qu a tout qui me liront avez vous un avis?merci samira de lyon.

  20. 20 samira 12 juillet 2009 à 8:26

    Bonjour j ai une question tres importante.hier je suis allée dans un séphora de lyon afin d acheter un vapo complet d extrait l heure bleue.dans le tiroir du magasin la vendeuse en a trouvé un .le pakagging était l ancien modele tres abimé.en l ouvrant elle s est apercue que le contenue de la recharge était a moitié vide.je voulais absolument ce modéle ancien siglé sous la recharge :1995.j ai demandé une remise.le vapo complet a l origine etait a 96euros.elle me l a fait a quarante euros sachant qu il manquait la moitié du produit dans la recharge.certes 50e d économie.je l ai testé avec une recharge achetée recement et j ai remarqué une grande différence d intensité sur l extrait.en effet celui achété chez sepho est plus intense.l autre que j ai testé sur l autre poigné est le nouveau pakagging.d abord pensez vous que j ai fais une bonne affaire a quarante euros ce vapo complet dont la recharge est a moitié pleine et si intense.pourquoi il y a t il noté 1995 sous ce vapo complet?ai je fais une bonne affaire.?merci je voudrai une rèponse urgente.merci a toutes toi poivre bleue ainsi que tambourine qui connait mon pseudo samiradelyon ailleurs.j attends vos réponses.samira.

  21. 21 poivrebleu 12 juillet 2009 à 10:07

    Bonjour Samira, avez-vous demandé à la vendeuse pourquoi la recharge était à moitié vide ? Souvent quand les flacons ne sont pas complets, il est fort probable que le transport ait endommagé le produit… J’espère que le parfum n’était pas lui aussi endommagé. Obtenir un extrait à 40 euros est forcément une bonne affaire surtout lorsqu’il s’agit de Guerlain. Après, je ne peux pas vraiment vous renseigner sur la date sous le modèle, il peut s’agir simplement du dépôt d’un copyright concernant le flaconnage, et cela n’est pas forcément en lien avec l’âge du parfum (d’autant plus que je doute sérieusement qu’un parfum soit resté 14 ans dans les tiroirs de Sephora…). Pour ce qui est de l’intensité, là non plus je n’ai pas vraiment d’information à vous donner, il faudrait que je sente le parfum en question. Est-il endommagé, est-ce une ancienne version… ? Je ne sais pas. Voilà, j’espère vous avoir éclairée malgré tout.

  22. 22 julita54 12 juillet 2009 à 6:49

    Bonjour Samira ,
    Je vous conseille d’écrire directement à Guerlain : allez sur leur site puis dans contact , donnez-leur toutes les références et ils vous répondront sous 48 h . Ca m’est arrivé de leur demander de dater un flacon d’EDT de L’HEURE BLEUE qu’on m’avait donné grâce ( résultat : 1999 et sent comme l’EDP actuelle ) .
    Je pense que vous avez fait une excellente affaire pour votre extrait à 40 euros !!!!!!! Je vous envie … :-))

  23. 23 samira 13 juillet 2009 à 7:41

    Merçi pour vos réponses elles me sont précieuses.je vais écouter vos conseils et transporter avec moi cet extrait dont il manque la moitié.si je vois des fuites je retournerai dans la boutique concernée.si je n ai pas de fuite je le garderai .est ce que tous les vapos dorés d extraits sont datés dessous?j attends vos réponses en attendant je vous embrasse tous.et merçi pour ce blog que j adore.samiradelyon.a bientot.

  24. 24 tambourine 13 juillet 2009 à 10:28

    en effet julita j’avais un flacon d’edt de 1994 qui sentait comme ledp actuelle

    mais c’est normal samira si votre extrait est plus ancien qu’il soit plus intense….

  25. 25 samira 14 juillet 2009 à 7:15

    Je remercie julita ,tambourine,ainsi que vous poivre bleu.samira.

  26. 26 cattleya 27 juillet 2009 à 3:10

    Cher Poivre bleu,
    Je lis fréquemment votre blog (c’est un palisir de vous lire) et, à l’occasion, je suis revenue à ce mot que vous avez laissé sur l’Heure Bleue en 2007. Je suis, moi aussi, impressionnée par votre justesse et la poésie de vos images lorsque vous évoquez ce parfum.
    Personnellement, j’aimerais lui être infidèle mais mes incartades, des Lutens au Jasmin Noir de Bulgari (la dernière en date), n’ont jamais été très sérieuses…
    On le remarque et certains le reconnaissent avec une certaine satisfaction. J’en viens à penser qu’il y a une alchimie entre ma peau et lui.
    On m’a fait sentir chez Guerlain Moscou qui est apparemment une création de cette année. Qu’en pensez-vous?

  27. 27 tambourine 28 juillet 2009 à 9:26

    c’est vraiq ue vous le décrivez particulièrement bien. En effet je ne trouve pas l’heure bleue si nostalgique qu’on se plait à le décrire habituellement, c’est plutôt un soir d’été serein où l’on se sent bien, pensif mais bien, un léger sourire aux lèvres, une sorte de sérénité qui appelle la sensualité…

  28. 28 poivrebleu 30 juillet 2009 à 12:52

    Bonjour Cattleya,

    Merci pour vos gentils mots, cela me fait très plaisir. Mais c’est vrai que l’Heure Bleue n’est pas un parfum comme les autres, et les images qu’il évoque sont souvent puissantes. Je ne pense pas qu’il faille vouloir lui rester fidèle à tout prix, surtout que vous semblez de toute façon, y revenir naturellement. Il est bon parfois de varier pour ensuite mieux retrouver un parfum que l’on aime.

  29. 29 samira 9 septembre 2009 à 10:44

    Bonjour.voila apres avoir quelque temps d absence je reviens vers vous cher poivre bleu.je porte l heure bleue en edp.l extrait tres rarement.depuis peu j ai testé mitsouko en edp.je suis étonné de la ressemblance dans les notes de fond de mitsouko edp avec l heure bleue.d ou peut me venir cette ressemblance sur ma peau.j ai l impression que mitsouko en edp a une meilleure tenue que l heure bleue edp malgré les avis divergeants.cher poivre bleu est ce la guerlinade qui me fait associer ces 2 parfums?mitsouko est poudré sur ma peau bien moins bien sur que l heure bleue .puis je avoir votre avis ainsi que ceux des chers lecteurs de poivre bleu.merci beaucoup.samira.

  30. 30 poivrebleu 11 septembre 2009 à 9:23

    Bonjour Samira,
    Je crois que vous avez vous-même trouvé votre réponse. Il me semble que L’Heure Bleue et Mitsouko n’ont pas vraiment de similitudes franches à part donc la guerlinade qui les marquent au fer blanc du sceau de Guerlain. L’Heure Bleue est un oriental-floral là ou Mitsouko est un chypre fruité. Tout deux contiennent un fond riche propre aux grands Guerlain. Sylvaine Delacourte vient d’ailleurs de publier un article au sujet de la guerlinade, vous trouverez sûrement votre réponse dans son article.

  31. 31 Elise 18 mai 2010 à 9:09

    Me voici maintenant âgée . L’Heure Bleue m’accompagne depuis plus de 50 ans . Ce parfum est lié à ma vie……….

  32. 32 Elise 4 septembre 2010 à 4:01

    Elise,

    Ou as-tu acheté ton parfum, je l,ai déjà eu et le recherche.
    A bientot
    mamie.19@hotmail.com

    margot

  33. 33 pascale 30 décembre 2010 à 10:55

    j’ai eu l’occasion de découvrir l’Heure Bleue grâce à une tante… j’avais 4 ou 5 ans… à chaque fois que j’allais chez elle, je me carapatais dans la salle de bains pour admirer ses flacons et m’enivrer de plaisir… et plus tard alors que j’étais adolescente, je me suis fait la promesse de le porter…
    Aujourd’hui, j’ai 43 ans… voici près de 15 ans que je le porte tous les jours… Régulièrement, je choisis de porter N°5 de Chanel pour faire une pause… afin de retrouver le plaisir de redécouvrir mon Heure Bleue adorée…

  34. 34 nathalie 14 novembre 2012 à 3:41

    Je possède : Extrait parfum Guerlain « l’Heure Bleue 30 ml » neuf sous blister(255 euros), contactez moi si ça vous intéresse ticoeur2djibouti@yahoo.fr


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives

Poivre Bleu sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :