L’Œuvre Noire By Kilian

Nez Bavard a fait la connaissance de l’oeuvre de Kilian Hennessy aujourd’hui. Ce nom vous est familier? C’est bien normal, il s’agit bien du même H que dans LVMH. Kilian Hennessy, petit-fils de l’un des fondateurs du groupe LVMH et héritier d’une famille d’industriels du cognac, se lance aujourd’hui dans les parfums d’exception. Voilà une nouvelle marque de niche, avec tout ce qu’elle suggère de plus excitant et de plus dangeureux aussi.

Une sortie exclusive au Printemps Haussmann à Paris, un stand laqué noir hyper sobre et hyper chic. 6 parfums, 6 fontaines en forme de fûts de cognac, 1 modèle de flacon et d’écrin, sur lesquels est reproduite une partie du bouclier d’Achille. Car un parfum By Kilian confère au porteur 2 choses : le pouvoir de séduction et la protection (l’objet est conçu comme un talisman). Un concept intéressant, plutôt nouveau, et surtout très luxueux, à en faire pâlir la Private Blend de Tom Ford qui peut apparaître ici comme le concurrent direct (diffusé en France en exclusivité aux Galeries Lafayette et au Bon Marché). Rien qu’à voir les écrins individuels, on est déjà bluffé… Et il vaut mieux l’être, pour dépenser la modique somme de 165 € comme prix de départ, comprenant : un flacon de parfum 50 ml rempli, un écrin laqué noir, tapissé de satin et sa clé. Rassurez-vous, la recharge à la fontaine ne coûte que 69 € (pas à la portée de toutes les bourses certes, mais calé sur les prix du marché actuel).

Les parfums sont au nombre de 6, et se divisent en 3 catégories :

  • Les Ingénues, 2 parfums féminins

Love by Kilian, Don’t be shy : bergamote, néroli / poivre rose, coriande / chèvrefeuille, eau de fleur d’oranger, absolu f. d’oranger, absolu jasmin, concrète rose, iris / civette reconstituée, sucre caramélisé, absolu vanille, absolu ciste labdanum, musc blanc.
Un féminin ouvertement sucré qui recherche l’accord guimauve.

Beyond Love by Kilian, Prohibited : noix de coco / absolu jasmin, concrète tubéreuse, absolu tubéreuse, accord vert et accord pétale de tubéreuse / ambre, musc tonkin reconstitué.
Un féminin vénéneux pour le soir.

  • Les Paradis Artificiels, 2 parfums masculins

A Taste of Heaven by Kilian, Absinthe verte : bergamote, géranium / absolu f. d’oranger, absolu rose, absinthe verte, essence de lavande, lavandin, absolu lavandin, concrète lavandin / vanille bourbon.
Un aromatique liquoreux (l’un des meilleurs à mon nez).

Straight to Heaven by Kilian, White Cristal : absolu Rhum, fruits secs / noix de muscade, hédione, accord bois de cèdre / patchouli, ambre gris, absolu vanille, musc blanc.
Un boisé transparent.

  • Les Orgies Parisiennes, 2 parfums mixtes

Liaisons Dangereuses by Kilian, Typical me : noix de coco / absolu pruneau, accord prune de Damas, bourgeon de cassis, pêche confite, cannelle, graines d’ambrette, rose, géranium / santal, mousse de chêne, vétiver, bois blond, vanille, musc blanc.
Une rose fruitée et juteuse.

Cruel Intentions by Kilian, Tempt me : bergamote, néroli / violette, rose, bois de oud, papyrus, bois de gaïac / vétiver, santal, styrax, castoréum, vanille, musc.
Un parfum animal, sombre et dense.

Il y aurait encore bien des choses à dire sur l’Œuvre Noire by Kilian qui n’est pas sans rappeler le terme de l’oeuvre au noir qui en alchimie désigne la première des 3 étapes nécessaires pour accomplir la transmutation du plomb en or… Je n’ai pas souhaité donner mon avis immédiatement, je me laisse le temps d’analyser plus longuement ces parfums pour pouvoir par la suite en discuter. Une chose mérite cependant d’être signalée : de toute évidence, un grand soin a été apporté pour le choix des matières premières dont la qualité se ressent très vite au sniffage. C’est le travail de composition et de construction qu’il faudra ensuite décortiquer. Les deux parfumeurs sont : Calice Becker ( Love, Beyond Love, A Taste of Heaven, Liaisons Dangeureuses) et Sidonie Lancesseur ( Straight to Heaven, Cruel Intentions).

Le stand de by Kilian se trouve en exclusivité au Printemps Haussmann à Paris, vous pouvez vous y rendre dès à présent : le stand a ouvert ses portes aujourd’hui même. Les ouvertures à l’international sont prévues pour le 1er novembre environ, chez Bergdorf Goodman / New York et Aedes de Venustas / New York.

Pour plus d’informations consulter le site de By Kilian ici.

Sources : http://www.bykilian.com, wikipedia, osmoZ

Advertisements

33 Responses to “L’Œuvre Noire By Kilian”


  1. 1 Aline et Valcour 5 octobre 2007 à 2:51

    en ce moment tout est « Noir », c ‘est le mot hyper a la mode dans l ‘industrie de parfums confidentiels aux concepts vide de substance et d ‘authencite.
    Narcisse Noir, Magie Noire, Nombre Noir ca c ‘etaient de tres grands parfums qui refletaient vraiment quelque chose de sombre.
    a la limite je pourrais passer sur le nom de la collection mais alors quand on arrive a la decouverte des noms de parfums alors la c ‘est completement finit. on peut pas faire plus debile et immature, meme les noms de parfums de Victoria Secret sont plus captivants! Love, Beyond Love, Cruel Intentions, c ‘est quoi leur cible? des gamines de 16 ans grandes passionnees de la serie Friends?

  2. 2 Aline et Valcour 5 octobre 2007 à 7:47

    * concepts vide de substance et d ‘authenticite

    sincerement j ‘aimerais tant decouvrir une nouvelle grande ligne de parfums qui me fasse rever et qui me transporte la ou je ne suis jamais allee mais dans l ‘etat actuel des choses il n ‘y a rien de transcendant, des orgies parisiennes, secretions magnifiques ou encore des Putain de Palaces epicees au gingembre, ce genre de parfums vides d ‘interet olfactif ne tournent qu ‘autour que de concepts marketings « Flon-Flon » pseudo-provoquants.
    moi je reste avec En Avion et French CanCan de Caron, Mitsouko et Apres l ‘Ondee de Guerlain, Tubereuse Criminelle, Sarrasins et Fleurs d ‘Oranger de Serge Lutens et mon Lipstick Rose de F. Malle.

  3. 3 Octavian Coifan 9 octobre 2007 à 3:23

    J’avoue que parfois les noms sont un peu pretentieux et tout est excellent jusqu’au parfum. Il y a parfois ce type de décalage mais de temps en temps il y a quand même des choses intéressantes.
    C’est parfois aussi le « nouveau » client qui cherche la nouveauté, et va de parfum en parfum sans avoir le temps d’analyser/apprécier. Est-ce la caractéristique de notre époque?
    Pour Kilian, je les ai senti au Printemps et… j’en ai été ravi, au moins la première impression ce qui me fait vouloir les resentir. Ce n’est pas un avis final mais…. au moins leur tubéreuse (type Carnal Flower) est très bonne.

  4. 4 Benedicte 12 octobre 2007 à 4:56

    Aline et Valcourt: tout à fait d’accord avec vous!
    J’ai pu découvrir le stand et les produits By Killian. Assez chic, assez ostentatoire, beaucoup de poudre aux yeux, pour au final de mignonnes fragrances, et encore, sans plus, qui ne brillent pas par leur originalité ni par leur personnalité. Snif snif, et puis plus rien, je n’en garde aucun souvenir, même si je serais de mauvaise foi en disant que cela sent mauvais.
    J’ai bien peur qu’une fois de plus, on soit en plein produit marketing spécial « modeuses »…
    Les flacons me font penser à ceux de N.Rodriguez, et pour ce qui est de la fragrance les jus de Tom Ford Private Blend sont tout de même bien plus aboutis et « somptueux » (même si le terme ne me semble pas approprié) que ceux de By Killian. J’ai l’impression que le(s) créateur(s) a pris tout ce qui lui passait sous la main dans la parfumerie de « niche » déjà existante et dans tout ce qui se fait « d’exclusif ». C’est tellement tendance (et lucratif!) de faire du Haut de Gamme, seulement encore faut il que le produit le soit, Haut de Gamme. Je n’ai pas trouvé que cela soit le cas. Ils ont secoué, saupoudré d’un soupçon de culture urbaine pour faire « actuel », d’ésotérisme « l’oeuvre au noir / l’oeuvre noire…. » (comme cela manque d’humilité)
    habillant le tout d’un vernis pseudo littéraire et mythologique. Et les voilà qui s’autoproclament marque de « Haute parfumerie ». Le pire étant les fontaines en
    forme d’urnes funéraires/mini fûts de Cognac (Rajoutons-en une couche au cas où personne n’aurait
    compris qu’il s’agissait du concept du petit Hennessy…).
    Moi le « All black » ne me bluffe ni ne m’impressionne, c’est déjà vu, revu, et pour le concept il est franchement tiré par les cheveux (pouvoir de séduction et de protection? Bon les enfants ils faut arrêter le Cognac là…. ;-)) Des rigolos oui, des parfumeurs, non.
    De bien meilleurs avant eux, avec des concepts poétiques, de belles créations, se sont déjà cassés les dents. Je pense à Iunx en particulier. A moins que les consommateurs se fichent de la vraie création, lui préférant des concepts Bling bling assez vides?
    Je suis impatiente de savoir ce que Poivre Bleu, avec du recul, pense des fragrances en elles-mêmes.

  5. 5 Jerryb 13 octobre 2007 à 7:17

    A en croire les commentaires autour du stand quand j’y suis passé, « c’est fantastique, incroyable, top de chez top », ils ont réussi leur coup. On reconnaitra tout de même que les matières premières sont assez jolies(comme pour Le Labo), mais je trouve que cette oeuvre noire reprend à peu pret tout ce qui marche en parfumerie de niche en le déclinant autour de son concept. On y trouve en filigrane Gucci homme (Straight to heaven), M7 et Habit Rouge edp (Cruel intention), l’accord rose-patchouli-fruit qui « cartonne » en ce moment (Liaisons dangereuses), Antidote V&R caché sous une belle lavande fraiche (Taste of heaven), une tubéreuse bien faite mais parce qu’il faut bien cela pour le marché américain (Beyond love)et une vanille bien présente pour les fans(Love). Avec un peu de recul, j’avoue avoir un petit faible pour cette oeuvre noire car, si on aime les parfums, il faudrait être de très mauvais poil pour ne pas reconnaitre que les matières pemières sont choisies et travaillées avec soin, ce qui rend ces parfums assez addictifs à porter (si si …). Pour les amateurs, seul le prix d’achat est élevé, mais on peut recharger son falcon ensuite pour un prix plus raisonnable. Cependant, Frédéric Male, Serge Lutens, l’Artisan et un petit nouveau iProfumi di Firenze dont la myhrre mérite le détour restent plus créatifs et moin chers. Le Labo et Tom Ford m’ont déçu après test sur peau, peut être cet oeuvre me convaincra t elle ?

  6. 6 Philippe 18 octobre 2007 à 10:03

    Bonjour à tous,

    Guerlain, Frédéric Malle, Serge Lutens, Hermès (et plus particulièrement Jean Claude Ellena) sont depuis toujours mes références olfactives, mais depuis quelque temps, je cherche le « Graal », un peu lassé parfois par ces grands classiques de si grande qualité.

    Je suis donc parti avec l’envie profonde de découvrir mais avec surtout beaucoup d’à priori négatifs sur ce nouveau concept que je trouvais effectivement pompeux et prétentieux surtout de la part d’un « jeune » aristocrate sans véritable héritage en la matière.

    N’habitant pas sur Paris je ne suis pas allé contempler béatement le « stand/concept » du Printemps mais j’ai eu la chance de pouvoir obtenir des échantillons en exclusivité et de découvrir ainsi cette nouvelle collection confortablement installé dans mon salon.

    Sans fioriture ni packaging, sans alchimie ni ésotérisme… j’ai testé ces parfums dans des flacons neutres avec comme seul outil de perception mon nez.

    Je l’avoue… J’ai été bousculé et agréablement surpris par la délicatesse, le confort et l’originalité de ces parfums travaillés effectivement avec soin. Alors oui, quand on cherche on trouve quelques ressemblances avec d’autres mais les références en question (données par Jerryb dans un commentaire précédent) sont de qualités et l’approche de By Kilian apporte une touche très addictive et particulière.

    Je l’avoue… J’ai été totalement envoûté par « A Taste of Heaven » !
    Envouté est bien le mot car je ne cesse de renifler les quelques gouttes qu’il me reste, de les appliquer avec parcimonie sur le dos de ma main afin d’en apprécier la senteur.
    Serait-ce là la preuve qu’au delà du concept il y aurait une réalité et qu’effectivement un pouvoir particulier émanerait de cette collection ?

    Je crois qu’il faut surtout être capable de sentir au-delà des apparences pou pouvoir apprécier un jus et, en guise de conclusion, je reprendrai ce vieil adage :

    Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse !

  7. 7 Philippe 18 octobre 2007 à 1:28

    Je souhaitais compléter ma réflexion à partir de cet exemple pour évoquer de manière plus globale la notion de marque, de valeurs et de positionnement au -delà de la qualité intrinsèque de te ou tel parfum.
    Qu’achetons-nous vraiment lorsque nous achetons un parfum ?
    Est-ce la volonté de sentir bon, le désir de plaire, le fait d’affirmer sa personnalité ou de marquer sa différence… ?

    Evident dans le cas précis de By Kilian où le concept et la poésie vont relativement loin dans la proposition (discours, mise en scène, packaging, tarif…), ce principe s’applique de mon point de vue à de nombreuses maisons dont les plus classiques ou les soi-disant plus réfractaires :
    Que dire du concept de l’exclusivité de Guerlain sur certain de ses meilleurs jus réservés à une soi-disant élite parisiano-parisienne ?
    Que dire également de Serge Lutens qui reprend ce concept d’exclusivité parisienne dans sa boutique pour laisser finalement au peuple provincial que les succès déjà éprouvés dans la capitale ?
    Que dire du « non concept » de Frédéric Malle qui devient de fait un vrai concept où l’on achète la non marque mais le nom de l’artiste sur la base de sa notoriété ?
    Le Labo et son concept de pharmacie bio mettant en valeur la matière première ?
    The Different Company qui nous vente le dépouillement comme valeur de différence ?
    Etat Libre d’Orange et sa pseudo rébellion ? …

    Les exemples ne manquent pas car il en va de même pour l’ensemble des marques et pour la majorité des parfums.
    Mon point de vue est que le rêve ou la promesse fait partie intégrante du voyage olfactif. Sentir bon est une chose facile à obtenir (un bon coup de déo sous les bras) mais affirmer sa personnalité et son originalité à travers un parfum est un choix plus complexe qui fait appel à tous ses sens et à d’autres valeurs.
    Une approche certes plus intellectuelle du parfum très loin du « sent bon de grand papa » ou des agressions sexuelles à la Scorpio des années 80.

    A ce petit jeu By Kilian nous invite à un voyage intellectuel relativement intéressant en comparaison à d’autres marques moins… Littéraires.
    Dans ce cas précis, Baudelaire et l’absinthe verte me paraissent être une association parfaite pour un voyage de qualité !

  8. 8 LoTu$ 18 octobre 2007 à 8:07

    By Kilian …Kilian … et son nouveau concept « l’Oeuuuuuuuvre NÔooir » .

    Super stand noir, superbe présentation, superbe tonneaux noir laqué ..
    Et super price of course !
    165 € les 50 ML please !
    Attention mesdames et môssieurs, nous ne jouons pas dans la même cour !
    Je dirais, en reprenant le terme de je ne sais plus qui, ça sent le bling bling et le m’a tu vu « Touch » puissance LVMH.

    Attention, je ne dis que ce ne sont pas des bons parfums.
    Les produits et les matières première sont de qualités, on humant ce délicieux nectar, on sent toute la finesse et le raffinement des fragrances.
    La première fois que j’ai senti, ça venait directe toucher mes narines !
    Wow quelle sensation !

    Puis après … bé après, en y réfléchissant bien, il n’y a rien d’extraordinaire.
    Si vous y connaissez en parfum, comme Poivre bleu (salut copine !), et si vous allez sentir d’autres marques, d’autres grandes fragrances, on y retrouve la même chose (mêmes tonalités, meme famille de base) !
    Il n’y a pas de parti prit … Aucune distinction, si vous mettez sur une touche et comparez deux parfums, un de By Kilian, et un de chez l’artisan parfumeur, ils sont quasi identiques !

    A ce prix la, autant acheter un extrait de parfum de chez Guerlain ! Mais L O L.
    Il faut arrêter de nous prendre pour des pigeons. Ok on est prêt à lâcher de l’argent, mais il faut que ça en vaille la peine !
    Je préfère de loin les parfums de niches, ils ont plus de personnalités.

    Bref, déçue, je m’attendais à plus d’originalité, à plus de voyage, à plus en gros pour ce prix la.

    165 € les 50 ml avec le coffret
    69 € la ressource (en venant avec votre flacon By Kilian of course).
    2000 € le tonneau 😀 (c’est pas beau ca ???!)

  9. 9 Aline et Valcour 21 octobre 2007 à 9:23

    Philippe, ce n ‘est pas possible de mettre dans le panier Serge Lutens et Etat Libre d ‘Orange! Serge Lutens est visionnaire, il ne reprend rien du tout, le concept de parfumerie confidentielle ultra exclusive c ‘est lui le premier a l ‘avoir fait en 1992 avec le soutien de Shiseido et seulement quatre parfums au commencement, cela apres un parcours exceptionnel.
    la parfumerie de Serge Lutens c ‘est tout sauf « sentir bon » ou « affirmer sa personalite » enfin ce genre de reduction actuelle a une simple entreprise de seduction ou d ‘identification sociale.
    « C’est le sang des Arabes, surtout pas quelque chose dont on s’arrose pour séduire avant
    d’aller au restaurant. Il doit élever l’esprit et l’individu. D’ailleurs, le
    prophète se parfume, non pas avant, mais après avoir rendu visite à sa
    favorite. Il le fait pour se purifier et se remettre en harmonie avec le
    monde ». »

  10. 10 Philippe 22 octobre 2007 à 1:43

    Aline et Valcour… Loin de moi l’idée de comparer Serge Lutens avec Etat Libre d’Orange sur la qualité des parfums et la créativité du parfumeur.

    Je mettais simplement en perspective les deux concepts. En effet la notion de « parfumerie exclusive » remise au goût du jour par Lutens reste un concept qui, comme les autres, permet de vendre plus cher (et uniquement à Paris)un parfum « pret à porter ».
    Shiseido ne si était pas trompé en 1992 et aujourd’hui quelle maison n’a pas son pseudo concept « exclusif » à la parisienne ?
    C’est un vrai outil dans la panoplie marketing des grands parfumeurs qui cache parfois de bonnes surprises mais aussi des mauvaises.
    Pour moi la seule vraie exclussivité c’est celle de la création d’un parfum sur mesures.

    Mon propos était surtout de démontrer que le choix d’un parfum passe souvent par une émotion et que cette émotion est aussi la combinaison d’un jus et d’un concept évocateur.

    A chacun de trouver la combinaison adéquate ou d’avoir la capacité de dépasser le stade du concept pour se concentrer sur la qualité du parfum et seulement cela.

    Dans le cas précis de By Kelian je suis parti avec un a priori négatif sur le concept et j’ai fini par découvrir un parfum que j’adore et que je porte maintenant avec un immense plaisir… olfactif.

  11. 11 Aline et Valcour 22 octobre 2007 à 9:21

    Philippe, merci de votre reponse et de ce fait je suis bien d ‘accord avec vous. je ne l ‘etais pas du tout lorsque vous avez ecrit « Que dire également de Serge Lutens qui reprend ce concept d’exclusivité parisienne…? »
    vous faisant confiance j ‘essaierais au moins de trouver des echantillons pour me faire une idee 100% olfactive et non conceptuelle (ces noms de parfums sont vraiment mauvais, je ne changerais jamais d ‘avis la-dessus).

    bien a vous.

  12. 12 Jerryb 19 décembre 2007 à 6:42

    Voyons voyons, et bien pour les fêtes, j’ai succombé à la tentation. Et oui, que voulez vous, on ne se refait pas !
    Après avoir testé sur échantillon et parce qu’Alain, qui nous les présente sur le stand du Printemps est sympathique, passionné et sait de quoi il parle ! Il nous emporte dvers les matières premières des ces créations parce qu’il les vit. Mais pourquoi donc un tel engouement, me direz vous ? Et bien parce qu’il faudrait être fou ou peu intéressé par les parfums pour ne pas reconnaitre que la qualité des matières choisies fait que, sur peau ou sur les vêtements, ses parfums se révêlent. C’est autrement plus convaincant que la première impression sur touche ! Même techniqement, la tête, le coeur et le fond des parfums est bien architecturé.
    Vous aimez les beaux bijoux, les belles montres, les beaux vêtements ? Oui ! Alors pourquoi pas un beau parfum, d’autant que le réel effort financié est à faire au tout premier achat (avec en + un beau coffret pour petits bijoux) !
    Je trouve que By Kilian, après l’Artisan, Annick Goutal et Maitre Gantier, redonne à la parfumerie française ses lettres de noblesse, sa poesie, son actualité et sa crédibilité avec panache ! Passez donc sur le stand, arrêtez vous quelques instants, demandez à tester celui qui vous plait même q’il vous rappelle autre chose, laisser vivre, tranquillement… vous comprenez maintenant ???

  13. 13 Aline et Valcour 19 décembre 2007 à 10:45

    vous etes tombe sous le charme de quel parfum de la collection exactement?
    la boutique Aedes a New York m ‘a offert la serie des echantillons, je reconnais que les matieres premieres utilisees sont belles mais je ne suis toujours pas convaincue par le concept et l ‘execution de ces parfums. rien d ‘innovant du tout ici, le style olfactif est tres proche de Parfumerie Generale en trois fois plus cher et a un niveau en-dessous.
    en revanche moi j ‘ai succombe a Sarrasins de Serge Lutens cet automne, la on est vraiment dans l ‘univers de la parfumerie haut de gamme et de la poesie.

    « C’est une fleur de velours sur un chemin de fer, une arme blanche aux dents d’un guerrier noir, une petite araignée qui se rit aux éclats sur son collier de soie et, en cagoule rouge, le bourreau de Venise condamnant son amour en un baiser mortel. Né d’un soupir de l’ombre, un jasmin pétrifiant de beauté et ganté d’encre noire en robe chauve-souris… »
    Sarrasins, Serge Lutens.

  14. 14 Jerryb 23 décembre 2007 à 4:01

    J’ai craqué pour Straight to Heaven que je trouve très « vibrant » sur peau au quotidien, il oscille entre le boisé, le farineux, le fruité, le gourmand, le fumé, l’épicé, le musc blanc. Il me rappelle un peu Bois Farine de l’Artisan mais sur peau, quand ce dernier s’éteint, STH vibre. Globalement, STH me rappelle l’essence de bois de santal et quelques accents(très légers)de Féminité du bois en notes de fond. Je ne comparerais pas Serge Lutens et By Kilian. L’un cultive l’histoire et les belles matières, l’autre une vision architecturée, avant gardiste et pointue d’une parfumerie qui puise dans le passé pour aller vers l’avenir et qui met en avant la qualité des matières et du sillage. J’ai voulu faire abstraction du prix au « premier achat » en me disant que c’est un bel objet (flacon, ivresse, coffret).La recharge se calque sur les prix du marché. Je ne connais pas Parfumerie Générale et je ne sais pas où l’on peut les trouver sur Paris, mais je ne demande qu’a sentir. Quant à Sarrasins, je ne doute pas que cette fleur soit une merveille, j’aime le jasmin pour son mystère et sa sensualité animale, je ne demande qu’a aller voir…d’ici peu.

  15. 15 Charles 23 décembre 2007 à 9:09

    Alors quand c’est By Killian, on parle de « puiser dans le passé pour aller vers l’avenir », quand c’est Etat Libre d’Orange par contre on dit qu’il ne font que « recycler de vieux accords » ???

  16. 16 Friedrich 23 décembre 2007 à 11:21

    Assez d’accord avec le post prédécent ;-), cependant, ma curiosité a été éveillée à propos des by Killian, qui ne m’attiraient pas du tout au départ.

    Pour ce qui est de la Parfumerie générale, on peut en tester une partie dans une boutique qui s’appelle Evody rue saint André des arts. Mais la plupart de la collection n’est disponible que par internet. Il faut acheter de gros échantillons (7ml). On peut aussi répondre à un test sur leur site, auquel ils répondent par email, et ils envoient de petits échantillons des parfums censés correspondre à nos goûts. Bref, PG, c’est le concept « confidentiel » poussé à son paroxysme!

  17. 17 Jerryb 23 décembre 2007 à 1:03

    Bonjour, pour répondre à Charles, sachez que je ne suis pas ambassadeur de by kilian et que chacun fait comme il veut. By Kilian puise dans le passé dans le sens ou ils font une parfumerie ou les belles matières premières sont choisies avec soin, perpétuant une parfumerie de qualité, mais sont travaillées avec un regard, moderne, neuf. Etat Libre d’Orange utilise objectivement des matières premières très moyennes et « recycle » (retravaille) de vieux accords pour coller à leur concept. C’est mon sentiment, je le trouve fondé mais ils ont leur partisans, libres soient ils !!!

  18. 18 poivrebleu 27 décembre 2007 à 1:47

    Ce que l’on doit reconnaître, c’est que les parfums By Kilian sont effectivement de très belle qualité, tant au niveau de la construction qu’au niveau des matières premières. En effet, il y a de quoi développer sur ces parfums, et lorsque l’on rencontre un passionné comme Alain (qui fait de toute façon son travail, il faut tout de même le rappeller), il est clair que cette marque a des armes pour se défendre. En revanche, je ne vois pas où chercher la nouveauté, car ces parfums ont pour moi globalement repris quelques grands succès de la parfumerie (niche et grand public), et les ont développés avec de belles matières.
    Pour ne rien arranger, la manie de Monsieur Kilian Hennessy de vouloir mélanger les références à Baudelaire, à Marguerite Yourcenar avec 50 Cent ou Pharrell Williams soupoudrant le tout avec un petit peu de mystère alchimique et mythologique tourne vraiment au ridicule. C’est prétentieux et ça n’apporte rien. Peut-être n’ai-je rien compris, mais je n’irai pas dépenser 165€ pour un 50ml, même si je ne paye que 69€ par la suite (sachant que sur les 69€ la marque se fait une marge sur le verre du flacon qu’elle n’a plus à payer mais que le consommateur, lui, paye).
    Je comprends cependant que l’on puisse aimer ces parfums, qui ont l’avantage de remettre au goût du jour la préférence pour les matières premières de bonne qualité.

  19. 19 Aline et Valcour 28 décembre 2007 à 1:20

    en tout cas moi mes echantillons Kilian ils sont en train de prendre la poussiere dans un tiroir! les belles matieres oui on peut pas dire le contraire mais apres ca il y a pas grand chose…moi je m ‘eclate mille fois plus avec Putain des Palaces ou encore mieux un bon classique comme Narcisse Noir que les Kilian. quant au concept « puiser dans le passe, Baudelaire, Love & Straight to Heaven… » bon ca marche quand c ‘est Serge Lutens mais la faut etre honnete on y croit pas du tout!

    * en ce qui concerne Etat Libre d ‘Orange seul Putain des Palaces est la petite perle de la collection, je reconnais que le reste est vraiment pas terrible, mais d ‘apres ce que j ‘ai compris ce parfum est le best seller de la gamme representant plus des trois quarts des ventes a lui seul, ce qui ne m ‘etonne pas.

  20. 20 Charles 28 décembre 2007 à 7:51

    Pas tout à fait d’accord avec vous AEV ! Même si tous ne sont pas des chefs d’oeuvre, « Vierge et Toreros » est assez réussi, aussi.

  21. 21 Jerryb 28 décembre 2007 à 8:55

    Revirement de situation !!!!
    Au bout d’une semaine, je n’en peux plus de Straight to Heaven, je fais une overdose de White Cristal !! Comme quoi, même avec échantillons, je me fais parfois piégé ! Au test sur moi, je le trouvais fumé et boisé, tout ce que j’aime ! Mais à la longue, en le portant toute une semaine, je me suis senti envahi d’une note de noix de coco « pina collada », crémeuse, grasse, lourde et parfois métallique qui s’est faite envahissante. Laisser-aller dans la maturation du concentré ou vraie overdose ? Je ne sais pas, toujours est il que vais me faire une raison : STH restera en « collection » avec un beau flacon et un beau coffret. Par contre, malgré toute la sympathie que j’ai pour Alain (qui fait son boulot mais qui n’y est pour rien dans mon cas), et malgré la qualité des matières premières, je n’y retournerai pas…dommage !
    Pour Vierge et Toreros, j’avoue qu’il est réussi; il est très « peau » et bien « sexuel ». Avec Vraie Blonde, c’est celui que je préfère dans la gamme, mais il est tout de même inspiré d’un ancien Nina Ricci pour homme commercialisé dans les 80’s et resté peu de temps en vente, d’où mon opinion global sur ELO.

  22. 22 Aline et Valcour 29 décembre 2007 à 5:15

    Jerry, on y a tous ete un peu fort avec Kilian, apres tout j ‘aime les passionnes comme vous dans la vie, on aurait du respecter davantage votre engouement. mais de toutes facons toutes ces gammes qui se veulent exclusives, Jar, Armani Prive, Tom Ford, Kilian, ce n ‘est qu ‘un ramassis qui favorise la mediocrite « haut-de-gamme » et non pas l’excellence. le vrai luxe ca se decide pas comme ca par des marketing executives a New York en claquant des doigts! Tom Ford est le seul a engendrer des profits, les anglo-americains sont trop heureux d ‘avoir leur visionnaire a eux de la mode cela a n ‘importe quel prix. mais ne nous faisons pas d ‘illusions ici, Tom Ford c ‘est pas Serge Lutens.

    il me faut retester les Etat Libre d ‘Orange plus serieusement, le probleme c ‘est qu ‘ils sont commercialises chez Henri Bendel a New York, je deteste ce magasin, c ‘est vieillot et d ‘un triste! les vendeurs sont de vieilles follasses, fardes, luisant et degoulinant de fond de teint et surtout faut pas leur demander ou se trouve Hotel Slut parce que ces pauvres coinces et denues d ‘humour vous regarderont de travers! un cadre qui ne correspond en rien a l ‘univers d ‘Etat Libre d ‘Orange.

  23. 23 Jerryb 30 décembre 2007 à 10:12

    Il ne me reste plus qu’a trouver des fonds et à créer ma propre marque pour proposer mes créations alors ? Hélas, je ne suis pas issu d’une riche famille et encore moins aussi jet set que notres cher Tom… C’est d’autant moins évident qu’être rentable et gagner sa vie est assezincertain par les temps qui courent, et trouver un fabricant pour les formules est loin d’être simple… Doux rêve donc ! Mais des passionnés comme vous me font garder l’étincelle !
    Bonnes Fêtes à vous tous.

  24. 24 Aline et Valcour 30 décembre 2007 à 11:34

    lancez-vous Jerry! mais ne tombez-pas dans le piege de la mentalite rentabilite et profits a court terme, seules la passion et la patience vous sont necessaires! pensez a Ernest Daltroff qui a du attendre le succes americain de Narcisse Noir pour obtenir la consecration de son savoir-faire, quant a Serge Lutens il a commence a faire de l ‘argent seulement dix ans apres l ‘ouverture des Salons Shiseido dont le prestige a beneficie au developpement commercial de sa gamme export.

    Bonne Annee!

  25. 25 poivrebleu 31 décembre 2007 à 3:19

    Je suis bien comme vous Jerryb! Le rêve intime et profond de chaque passionné(e) de parfum est un jour de pouvoir se plier à l’exercice exigeant de la création. La vibration et l’amour des senteurs est là, bien ancrée dans notre être, et je me plais à croire que cette sensation est rare… Peut-être cela prendra-t-il du temps pour y arriver, mais si vous devez vous lancer, faites-le en confiance, car je pense que vous saurez où aller.
    Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2008 avec beaucoup de belles surprises, de bonheur, de rires et de parfums!

  26. 26 jerryb 31 décembre 2007 à 3:26

    Je me plie régulièrement à la création et c’est grisant,surtout quand la personne qui porte votre parfum vous dit « c’est vraiment moi, ça me correspond et ça plait !  » Mais je ne le fais que très confidentiellement, pour des proches. Les réalités économiques sont toutes autres … nous verrons bien en 2008 !

  27. 27 Aline et Valcour 31 décembre 2007 à 6:02

    forcement ca doit etre simple comme bonjour d ‘etre l ‘heritier Hennessy ou celui des parfums Ricci pour se lancer dans le parfum (entre parentheses quelle horreur cette ligne Juliet has a Gun!). il y a trois ans Victoire Gobin Daude m ‘avouait que se lancer en independant comme ca sans le soutien et en concurrence directe avec les grands groupes, sans reseaux c ‘est quasi-impossible (en toute honnetete elle n ‘avait pas du tout la bosse des affaires, talentueuse creatrice mais malheureusement zero en tant que femme d ‘affaires). elle a pu tenir le coup trois a peine ans grace au marche anglo-americain mais ca ne suffisait pas.
    meme si c ‘est complique de se lancer detrompez vous Jerry, les temps sont fort prosperes, le marche du luxe est en plein essor, les millionaires et milliardaires russes, chinois font exploser la demande et les carnets de commandes des plus grands groupes de luxe!

  28. 28 Aline et Valcour 10 janvier 2008 à 7:11

    je suis tombee sur un portrait de Kilian dans l ’emission Nec Plus Utra le magazine du luxe sur TV5 MOnde.
    Kilian est un beau jeune homme, grand mince fort elegant tres french. tout son concept est base sur le flacon de parfum objet d ‘art qu ‘on ne jette pas.
    apres un mini topos bidon sur pourquoi L ‘Oeuvre Noire on a le droit a dix minutes d ‘images et de commentaires sur l ‘elaboration de ces flacons, alors effectivement chaque detail est pense et execute de maniere artisanale et non industrielle par de brillants artisans, c ‘etait tres interessant et tres beau. en revanche au niveau des jus alors la le vide total. Kilian va completer sa collection L ‘Oeuvre Noire avec d ‘autres creations et il aimerait en faire une autre par la suite…

  29. 29 jerryb 13 mars 2008 à 4:14

    Bonjour,
    Petite information concernant mon avis sur Straight to heaven. Je le re-porte aujourd’hui après 2 mois de maturation en flacon et il semblerait que le « problème » rencontré (voir + haut) était du à une maturation en alcool insuffisante, ce qui faisait ressortir trop brutalement les notes. Maintenant, l’équilibre est retrouvé et j’aime le porter, il est doux et discret … Mystères de la chimie ? !!

  30. 30 JulienFromDijon 13 août 2008 à 12:15

    J’ai croisé le stand Killian, sans le chercher, alors que mon nez avait déjà beaucoup servi. (métro opéra garnier)
    Avec surprise, je tombe assez d’accord avec Aline&Valcour.
    Dans un petit stand (mur et stand d’1m) je découvre des flacons noirs austères alignés, je me dis intérieurement « ça doit viser une cible masculine pour être aussi moche », erreur : c’est mixte.
    Les bidons : no comment.
    Quant au discourt du vendeur (bien sympa par ailleurs, malgré des goûts aux antipode des miens) qui très sérieusement me bassine sur l’audace de Killian par rapport aux grandes marques, sur la vraie recherche de beau parfums, sur l’excellence des matières premières, ce n’est qu’un discours superfétatoire comme partout en parfumerie.

    Il faut en finir avec les histoires sur la qualité des matières premières (sous-entendu « naturellems »), un parfum a surtout besoin d’un équilibre entre le naturel et le synthétique, la qualité des composants naturels ne vient qu’après cette harmonie. Quand j’entend ce genre de discourt, je craind soit le manque d’originalité (« bon, encore un clone de tubéreuse sans originalité… »), soit le pipeau complet (rien de naturel).

    En l’occurence, ce fut un clone de tubéreuse. Et pour être doublement d’accord avec Aline&Valcourt, c’est « tubéreuse criminelle » que j’ai acheté avant de quitter Paris.

  31. 31 JulienFromDijon 20 mars 2009 à 4:02

    Sur le site de basenotes, on annonce la sortie d’une gamme de « format voyage » 4×1/4oz soit 1oz (32ml).
    135$ avec le vaporisateur, 70$ sans le vaporisateur.
    70$ les 32 ml, on tombe dans les prix de Frederic Malle avec ses flacons 3x10ml.
    Si on ne nous force pas à acheter préalablement la version avec vaporisateur, les prix redeviennent tout à fait raissonnables, même légèrement moins cher que les Frederic Malle (leur 3x10ml).
    Moi qui aime beaucoup 2-3 parfums ce la gamme, je suis ravi.

    Si on nous oblige quand même à casquer 135-70=65$ pour le vapo seul, ça reste une bonne nouvelle : la marque continue à se faire connaître, et les chances de se procurer directement ou indirectement les parfums à prix raisonnables augmentent

  32. 32 poivrebleu 12 avril 2009 à 10:09

    JulienFrom Dijon,
    Ca y est j’ai découvert les vapos format voyage de By Kilian. Si je me souviens bien, il est possible d’acheter les recharges sans le vaporisateur mais je ne suis pas très sûre, et le petit vapo est tout de même vraiment joli. Je crois que j’ai enfin un peu changé d’avis sur cette ligne sur laquelle j’avais des a priori très négatifs. Mais enfin, l’erreur est humaine ! J’ai pris le temps d’essayer Tempt me sur la peau et je dois dire que j’ai été très agréablement séduite… A tel point que j’hésite à me l’acheter! Mais je pense que je vais tenter comme vous le format voyage pour commencer.

  33. 33 Julien 13 avril 2009 à 4:37

    Oui, le vaporisateur est un bel objet, aimanté (ils font vraiment tout pour plaire aussi aux mec 😀 ).

    Et il faut bien acheter le vaporisateur (soit 50€) et après on peut recharger avec ce qu’on veut (même si je vous déconseille de réellement utiliser le même vapo pour différents parfums)

    Alors pour les parfumistas fauchés comme moi, il y a 3 solutions, pour avoir les parfums Kilian au tarif des recharges (soit 45€ pour 30ml)
    – un ebayer américain vend des lots d’échantillons et accepte d’envoyer en France si on demande
    – la murefavorite vend des recharges de 100ml et les recharges de voyage sans apparemment vérifier si on a déjà le flacon (je ne connais pas ce site).

    Voilà, vous n’avez plus AUCUNE excuse pour ne pas acheter les merveilleux parfums Kilian :p


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives

Poivre Bleu sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :