Sisley : Soir de Lune

Soir de Lune est un parfum à l’ancienne, et qui le revendique. C’est un chypré, mais il n’a rien de la modernité des chyprés sortis ces dernières années comme Chance ou Narciso Rodriguez, au contraire, celui-ci sent un peu, il faut l’avouer les parfums de nos grand-mères. Sorti à une époque plus ancienne, il aurait été parfaitement en accord avec son temps, et aurait sûrement eu des airs de grand classique. Ici, c’est un peu pareil, sauf qu’il y a décalage. On retrouve dans Soir de Lune, une rose omniprésente, dense, chargée d’épices, qui s’approfondit sur la mousse de chêne et le patchouli. Cet aspect rétro lui apporte beaucoup de charme et de distinction.

C’est une sortie à contre-courant de la mode actuelle, dans le sens où il n’a rien de sucré, il n’est pas rond, pas musqué, pas poudré, pas « propre ». Il est au contraire puissant, sombre, terreux, incisif et sent le parfum. Il ne plaira pas à tout le monde, et je pense même qu’il est assez délicat à porter. J’ai rarement porté un parfum d’une puissance olfactive et d’une diffusion pareille. Beaucoup d’autres parfums actuels sont envahissants et présents, mais celui-ci est particulièrement incisif. Composé, en effet, d’absolu de rose de mai centifolia, d’absolu mimosa, de jasmin, et de muguet pour les fleurs, celles-ci lui donnent une charpente épaisse soutenue et intensifiée par un fond tout aussi robuste : mousse, patchouli et santal pour la profondeur, miel et pêche pour le liant. Le résultat parle de lui-même, un sillage particulièrement vigoureux, reconnaissable, une tenue exemplaire et une rémanence exceptionnelle. Ces même atouts peuvent le rendre tour à tour captivant ou irritant.

Lorsque je l’ai senti la première fois, je l’ai trouvé surtout très fort, même si on pouvait aisément discerner un vrai travail de construction et de choix des matières premières (ce qui se ressent dans le prix !), je l’avais alors laissé de côté, pensant y revenir à l’occasion. Puis, un matin, je l’ai reconnu dans le bus, sur une jeune femme brune deux rangs devant moi et qui lisait. Impossible de passer à côté, l’odeur de la jeune femme captait littéralement l’attention, en bien ou en mal, mais ne restait pas inaperçue…

Il est très intéressant de le voir évoluer sur la peau, car bien qu’il soit intensément ancré dans les chyprés, il a sa vraie personnalité, notamment parce qu’il est moins vert que les autres grands chyprés tels Miss Dior, Cabochard de Grès ou Aromatic Elixir de Clinique, dû à la présence de la rose, ici en grande quantité. En revanche, le porter tout les jours relève pour moi du défi car il sent vraiment toute la journée, et sature assez rapidement le nez sans un peu d’entraînement… Quoiqu’il en soit, il laisse une empreinte partout : dans les lieux où vous passez, sur les vêtements que vous portez, dans la mémoire des gens que vous rencontrez… Comme son titre le suggère, c’est un vrai parfum du soir, un beau parfum pour les grandes occasions, pour se faire remarquer.

Disponible dans toutes les parfumeries en 30 ml, 50 ml et 100 ml.

Voir le billet sur auparfum.com

7 Responses to “Sisley : Soir de Lune”


  1. 1 noisette 9 octobre 2007 à 8:54

    Une de mes collègues met « Eau du Soir » de Sisley : le parfum sent très bon et tient toute la journée, en effet.

  2. 2 jeanne 9 octobre 2007 à 8:15

    Je partage un peu les mêmes impressions, un très beau parfum, qui a pris du temps et de l’argent, ce qui devient rare aujourd’hui… J’avais adoré ce côté retro, limite has-been, et finalement bien dans la tendance actuelle, comme un pied de nez à tous ces faux-néo-chypres gringalets.
    Par contre j’ai essayé de le porter une fois, catastrophe ! il est en effet très présent, mais maleureusement trop à mon goût. Je réalise qu’il y a beaucoup de parfums que je préfère sentir sur les autres que sur moi-même…

  3. 3 nat 3 juin 2009 à 2:13

    bonjour ,
    est il possible d ‘echanger, de conjuguer à tous les vents , tous les temps le plaisir des odeurs ; de celles qui nous saissisent à celles qui sont un vrai transport de l’ame ?
    J ‘evolue hors cadre pro , hors du temps , mais avec l’envie d ‘apprendre ce vocabulaire plus precis ,la justesse dans la traduction de notre  » ressenti immediat  » ..
    cordialement

  4. 4 poivrebleu 3 juin 2009 à 6:34

    Bonjour Nat, bien sûr qu’il est possible de communiquer! Le blog est là pour cela, n’hésitez pas à poser toutes les questions que vous voulez sur le blog ou en m’écrivant à poivre_bleu (at) yahoo. fr

  5. 5 nat 4 juin 2009 à 4:08

    Notre  » acces  » à cet univers des odeurs , des parfums traduit il une sensibilité particuliere ?
    nat

  6. 6 poivrebleu 6 juin 2009 à 3:40

    Bonjour Nat,
    Je ne pense pas qu’il faille une sensibilité particulière pour aimer l’univers des odeurs. Surtout que l’odorat se travaille et qu’il s’affine avec un peu de travail. En revanche, il est clair que les amateurs de parfums ont une vraie curiosité de découvrir les odeurs et cultivent ce plaisir très régulièrement si ce n’est pas quotidiennement.

  7. 7 Maowel 8 janvier 2010 à 7:45

    Comme c’est drôle ! Soir de Lune m’inspire la même chose que vous : ce décalage…

    Je découvre votre blog et le trouve superbe ! Je vais d’ailleurs poursuivre ma lecture… Bonne journée !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives


%d blogueurs aiment cette page :