Chanel : Coco Mademoiselle

Aujourd’hui était la journée parfaite du parfum T-shirt. Une belle journée à peine voilée, une légère brise qui file sur vos jFlacon Coco Mademoiselle (c) Chanelambes, une paire de sandales et votre T-shirt blanc. Le tout parfumé avec Coco Mademoiselle. Conçu en 2001 par Jaques Polge, il a marqué le début d’un nouveau type de construction olfactive : les nouveaux chypre. En effet, contraints par la règlementation européenne de restreindre, voire d’annuler l’utilisation de mousse de chêne dans les compositions de chyprés, les parfumeurs ont dû s’adapter pour retrouver la sensation de matière fraîche et fusante puis dense et terreuse du parfum chypré. Je suppose qu’un substitut synthétique a pu être trouvé, ou bien plus simplement, que l’accord bergamote-rose-vétiver-patchouli a pris le pas sur le classique bergamote-rose-mousse de chêne-patchouli. Ce nouveau type de construction a été repris par la suite, notamment chez Narciso Rodriguez for Her, Agent Provocateur, Liaisons Dangeureuses de By Kilian, mais aussi chez Chanel avec Chance qui suivra 2 ans plus tard. Chance est d’ailleurs à mon goût plus abouti que son aîné, dont les accents sont plus doux et moins anguleux.

L’abandon de la mousse de chêne (nous en sommes tous désolés) donne un peu moins de profondeur aux créations chyprées. Cependant, cette contrainte a aussi permis d’alléger la composition et de la rendre plus lumineuse comme c’est le cas ici. Combiné à une puissante dose de musc blanc, le parfum est présent mais dans un aspect suave et arrondi. Coco Mademoiselle est l’illustration parfaite du parfum que l’on aime mettre après la douche, celui qui vous donne la sensation de rester propre tout en vous habillant. La publicité récente avec Keira Knightley illustre assez mal ce que je ressens lorsque je le mets. En effet, comme beaucoup de créations Chanel, Coco Mademoiselle n’est pas là pour être effacé et faire son timide, mais je lui trouve une simplicité et une fraîcheur douce qui ne s’accordent pas avec les attributs de soirée. Toujours est-il que l’on s’y sent bien dans ce parfum, comme dans son T-shirt.

Peut-être faut-il lui reprocher d’être un peu trop porté par les jeunes filles de bonne famille, des beaux quartiers, qui portent au bout de leur bras des sacs trop chers pour le commun des mortels et qui se parfument (s’il vous plaît) avec un Chanel, tout ce qu’il y a de plus respectable en somme. Mais le confort est à ce prix… Son succès est, quoiqu’il en soit, incontestable. Je ne sais pas s’il n’avait vocation au départ qu’a être un flanker de Coco, si tel est le cas, c’est certainement le flanker le plus rentable qui ait été lancé ces dernières années tant la gamme de produits dérivés s’est étendue. C’est un parfum dont la modernité a du bon, et qui me fait espérer encore de belles choses pour la parfumerie grand public.

9 Responses to “Chanel : Coco Mademoiselle”


  1. 1 vero59 24 juin 2008 à 5:52

    c’est un parfum sur lequel je ne m’etais pas attardée a sa sortie, encore un commercial me suis je dis. Tu m’as donné envie de le tester a nouveau et de le sentir d’un « nouveau nez »

  2. 2 Girlsodeadly 25 juin 2008 à 6:14

    ce parfum me rappelle une deception amoureuse, un homme que j ‘ai pas connu longtemps mais plutot un coup de foudre, la folie quoi lol qui n ‘a pas eu de suite…enfin j ‘ai jamais pu le reporter, pourtant c ‘est dommage c ‘est le seul floral patchouli que je supporte (le patchouli et moi ca ne marche pas). Personnellement je ne le vois pas comme un nouveau chypre comme l ‘est Miss Dior Cherie par exemple, a mons sens c ‘est plutot un floriental. Je ne suis pas sure non plus qu ‘en 2001 date de sa creation la mousse de chene etait deja sur la scellette, victime des premieres directives europeennes (directives d ‘eurotechnocrates anti- tradition,-culture et -savoir-faire francais).

  3. 3 Nathalie 25 juin 2008 à 8:42

    Je l’ai porté celui-ci, juste avant « d’entrer en parfumerie ». Quand j’en parlais à l’école avec certains je comprenais à la tête de mes interlocuteurs que j’avais de très mauvais goûts. Pourtant, il me rappelle toujours une époque claire et tranquille de ma vie.

    Je ne le vois pas du tout comme un chypre, (d’ailleurs le chypre moderne m’intéresse autant que la mayonnaise allégée…) mais comme une sorte d’Angel sans les courbes avec une allure athlétique, toujours bronzée, les dents très blanches, mais un peu vide intérieurement ; trop parfaite et lisse, c’est Coco Mademoiselle pour moi. Mais c’et vrai que ce petit vide intérieur en fait le parfum t-shirt idéal, facile à porter et facile à quitter aussi. Par contre je n’aime pas Chance, c’était la goutte (parfumée) de trop pour moi chez Chanel.

  4. 4 poivrebleu 25 juin 2008 à 10:59

    Vero59 contente que le billet vous pousse à aller redécouvrir des parfums! Il est vrai que ce lancement était sûrement commercial (il ne faut pas se le cacher) mais si on laisse passer les premières notes, il peut devenir intéressant.

    Girlsodeadly, vous avez peut-être raison, je n’ai pas vérifié quand les directives européennes étaient passées. Enfin, pour moi, s’il n’est pas directement corrélé à celles-ci, il a ouvert la porte de ce nouveau type de composition. C’est surtout avec la comparaison avec Chance qui me fait le classer dans les « nouveaux chypres ». Le site de Chanel lui-même le classe comme vous dans les floraux-orientaux. Mais, comme je ne suis pas fan de cette famille, j’ai du mal à classer un parfum qui me plait dedans… Enfin, je trouve que sur le départ et le fond, on pourrait s’y confondre. Pour ce qui est des déception amoureuses, je suis comme vous. Impossible de reporter un parfum de la même période.

    Nathalie, pour commencer je trouve que vous avez très bon goût. Je vous comprends quand vous le décriver avec cette image assez lisse. C’est à peu près ce que je ressens aussi, ce n’est pas non plus un parfum exceptionnel, mais je trouve qu’il est agréable et assez bien fait sans trop se prendre au sérieux.

  5. 5 carmencanada 25 juin 2008 à 6:28

    D’après ce que je sais, Jacques Polge ne raffole pas de la mousse de chêne: il est donc normal qu’il se soit essayé à une structure de type chypre en la remplaçant par le patchouli, dès avant les réglementations européennes (qui sont en effet plus tardives… 2006 peut-être? À vérifier).
    Comme Véro, Coco Mademoiselle est un parfum que j’ai écarté d’entrée de jeu à sa sortie (j’étais déjà profondément accro à Lutens). Mais je comprends qu’on ait de temps en temps envie d’un parfum tee-shirt… Tout bien réfléchi, je crois que je n’en ai pas. Il est vrai que je ne porte pas de tee-shirts non plus!

  6. 6 Adeline 26 juin 2008 à 2:05

    Bonjour,

    Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.

    Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.

    En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements…

    Adeline
    Responsable communication

  7. 7 Thomas 7 octobre 2008 à 2:02

    Laisse tomber ce spam de paperblog c’est des voleurs de contenu, si tu t’inscris il vont te pomper l’intégralité de tes articles et google enverra les visiteurs sur leur site. Ensuite combien de ces visiteurs vont trouver le petit lien menant à ton site? Ce message est envoyé sur pleins de blogs, il suffit de prendre une petite phrase et de la coller dans google.fr et tu verras le nombre de fois qu’elle est postée dans les commentaires. Ce message spam est hypocrite puisque souvent les blogs ont un gros lien contact dans leur menu, tu devrais faire un article sur leur pratique de merde dans ton blog, d’autres l’ont déjà fait!

    http://www.visitezmonsite.com/TECHNOLOGIE/Paperblog-recommandable-a-un-blogueur-qui-souhaite-monetiser-son-blog

    Merci.

  8. 8 Norma 25 juillet 2009 à 3:35

    Coco Mademoiselle, je l’adorais, mais un jour, soudain, son vetiver m’a déplue… ces choses qui arrivent. Maintenant je le trouve trop fort, trop masculin, d’un « pouvoir » que j’ai préféré abandonner. Mon goût a changé, aujourd’hui je suis folle des floraux bien doux et féminins, comme Pure White Linen, Stella.

    Quand j’avais Coco Mademoiselle, j’avais l’habitude de le porter dans des situations professionnelles, où j’avais besoin d’un « aplomb sous la forme de parfum ». Je ne l’ai jamais trouvé « soirée » non plus, mais c’est intéressant, ici au Brésil tout le monde associe Coco Mademoiselle à des soirées romantiques ou mariages… Je ne comprends pas.

    Merci pour les informations et la richesse de vos associations!

  9. 9 E.M. 27 février 2010 à 2:13

    Bonjour,

    selon vous, si je porte effectivement Coco Mademoiselle au quotidien pour sa facilité,son « aplomb » (je suis complètement d’accord avec Norma) tout en sobriété, lequel serait susceptible de me donner ce « je-ne-sais-quoi » de plus féminin et joyeux, de plus personnel, le soir? ou pour des moments plus intimes?

    Je ne sais pas si cela est cohérent, mais j’aime aussi l’odeur d’Allure Sensuelle en parfumerie grand public. Pour le reste, j’ai à mon grand regret une mémoire olfactive très limitée, d’où ma grande fidélité à un cercle très restreint de fragrances* .

    J’aimerais trouver une odeur qui me convienne, moins conventionnelle (moins portée) pour le « hors-professionnel » et qui recouvre cette idée de la féminité: élégance,sensualité mais pas d’opulence (plutôt un parfum que l’on découvre en s’approchant de près, finesse, avec une pointe d’impertinence (pointe d’esprit, pas de vulgarité).
    Je n’aime pas les parfums très fruités (style ados qui passent dans la rue, si je ne sais pas bien discerner les odeurs, en revanche, ceux-là me révulsent immédiatement), ni les parfums très capiteux (100% vanille/santal etc. idem, je supporte difficilement le sillage de celles qui veulent faire « vraies femmes »); je préfèrerais une odeur qui reste légère et délicate (je n’aime pas l’idée de « forcer » l’odorat des gens à me respirer…). Du reste, j’ai tout de même de la personnalité et j’aimerais le retrouver.

    Est-ce que ce système d’inéquations connaît une (des??) solution(s)?

    Je vous remercie par avance pour vos précieux conseils.

    E.M.

    (*par peur de « me tromper » en voulant changer sans consulter l’avis de gens qui me connaissent vraiment et ont un odorat plus « talentueux » que le mien…).


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives

Poivre Bleu sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :