Réflexions et spectre olfactif de la journée

cimg5047Ce matin en me réveillant, j’ai traîné dans mon lit, pour humer avec plaisir le parfum rassurant de mon oreiller… Je me suis décidée à faire une petite expérience, j’ai relevé tout au long de la journée l’ensemble des odeurs que j’ai croisées. Décidée à faire ma petite virée hebdomadaire chez Sephora, j’ai retrouvé en m’habillant, l’odeur de White Musc qui restait sur un de mes pulls et l’odeur de Tubéreuse de l’Artisan Parfumeur sur mon écharpe.

En sortant, j’ai trouvé l’odeur du froid, du vent et celle, bien particulière, de l’air lorsqu’il a plu et que le soleil est ressorti. Petits pas… Je suis ensuite montée dans le 28, et suis rentrée quelques secondes dans le sillage d’une dame, sans reconnaître son parfum. Mais j’ai souri. Parce que le 28 était la ligne de bus que j’avais l’habitude de prendre lorsque que je me rendais au Printemps pour travailler. Je la prenais d’un terminus à l’autre alors j’y ai pris mes petites habitudes, et comme j’ai toujours aimé penser en déplacement, cela m’a rappelé les heures que j’ai passées dans ce bus à refaire le monde (de la parfumerie). Sur le trajet, une jeune maman aux mains sèches a sorti un stick Dermophil nourrissant pour les mains, qui avait une drôle d’odeur assez puissante du type Carmex, mais ici je n’ai pas reconnu de camphre.

A ce moment là, il m’est apparu utile de commencer à noter ce que j’avais senti jusqu’ici, et en ouvrant mon agenda, les effleuves du papier d’Arménie (nouvelle version) que j’y ai collé sont sorties. Puis, me penchant pour écrire, j’ai reconnu cette odeur bizarre que prennent les cheveux en ville quand il y a beaucoup de vent, c’est assez indéfinissable mais très particulier : froid et métallique. Mon stick dermophil à la vanille a soulagé mes lèvres mais m’a rappellé avec le plus grand bonheur une année de colonie de vacances ou j’avais acheté à 10 ans, ma première bouteille de parfum bon marché à 12 Fr. Un excellent parfum, élaboré autour de la note abricot-vanille que toutes les petites filles de 10 ans ont acheté un jour… Je me suis surtout souvenue de cet été, de la chaleur, de mes sandales et de l’odeur de la poussière sur les chemins en terre. Et me suis dis qu’il me tardait qu’il recommence à faire chaud…

Arrivée chez Sephora, j’ai été surprise de ne pas être irrémédiablement agressée par l’habituelle cacophonie d’odeurs qui règne dans ce magasin, peut-être ont-ils amélioré la ventilation. Rien de très nouveau sous le soleil à part un Guess dont j’ai déja oublié le nom et deux nouveaux splashs chez Marc Jacobs, Fig et Gardénia, plutôt réussis avec une préférence pour Gardénia. J’ai essayé Sel de Vétiver (The Different Company) et White Patchouli (Tom Ford) qui m’intéresse, mais me rappelle sans cesse le plastique de mes protège-cahiers en primaire… Je ne sais pas si c’était vraiment l’effet voulu mais j’aime bien ce côté différent et un peu dérangeant. Moins bon que Black Orchid, mais c’est vrai que c’est difficile de passer après une diva.

Mon impression générale en ce moment, est que j’ai beaucoup plus tendance à me faire plaisir du côté des parfums pour hommes que chez ceux pour femmes. J’ai l’impression que les grandes marques tournent toujours autour des même thèmes de fleuris… ambrés… je suis un peu lassée. Même s’il reste des nouveautés à étudier en parfumerie féminine ; chez les hommes (bien que le parfum n’ait pas de sexe), j’ai la sensation qu’il y a plus de liberté et plus de chemin à parcourir… C’est vrai, quand va-t-on voir des fleurs chez les hommes? Et moins de fleurs chez les femmes? Cette idée m’a rappellé une remarque que m’avait faite le vendeur de JAR lorsqu’il a présenté Jardénia : « Pour le créateur, cette fleur est presque salée… » et on voit Marc Jacobs sortir un splash avec la même fleur, mixte comme de coutume. C’est donc bien que les fleurs ne sont pas forcément synonymes de féminité et de formes plantureuses. Tout est une question de travail de matière et de la sensation olfactive que l’on veut rendre. On se souviendra sans doute, comme on l’a beaucoup lu, qu’au moyen orient, les hommes se parfument avec de l’essence de rose… Des références existent déjà dans les deux cas (sans parler des parfums de niche) mais je rêve de plus de diversité, de changement aussi. Les choses ne sont pas simples et il faut savoir ouvrir les portes au bon moment, mais je crois que le public est prêt, que les codes changent, à en croire l’engouement que connaissent et vont connaître les marques de niche. Et il me semble que la communauté parfum qui s’est créée sur internet sera là pour en témoigner… Qu’en pensez vous?

Photo par Poivre Bleu

2 Responses to “Réflexions et spectre olfactif de la journée”


  1. 1 Chris 21 janvier 2009 à 8:30

    Hello! beau billet dans lequel j’ai ressenti beaucoup de nostalgie … Je porte depuis deux semaines Jicky ( même si la version edt est très affinée ) et j’ai l’impression de me parfumer en cachette! On devrait s’éloigner du clivage féminin/masculin et c’est une tendance qui s’affirme.

  2. 2 noisette 24 janvier 2009 à 11:02

    Hello p’tit moivre, voilà bien longtemps que je ne suis pas passée. Chouette billet : un peu la même façon de ressentir le monde dans lequel on vit par des odeurs, ça me rappelle aussi l’expo que serge lutens avait organisée pour Lille capitale européenne de la culture en 2004. On y sentait la boulange, la lessive, l’église, l’estaminet, etc.
    Ai fait une petite excursion olfactive et découvert une maison que je ne connaissais pas : « Pro fumum », maison romaine, distribution limitée. Senti un parfum à base de figue encore plus vert que philosykos, qui m’a beaucoup plu. Oui, comme pour le thé, je m’attarde de plus en plus sur le vert. Mais surtout, j’avance masquée🙂 … te voilà taggée encore une fois : http://noisette-et-renard.over-blog.com/article-27122729.html


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives

Poivre Bleu sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.


%d blogueurs aiment cette page :