Archive for the 'Nez Bavard' Category

Suivez les bavardages sur le nouveau Poivre Bleu!

Pour continuer à suivre les aventures de Nez Bavard, il faut désormais vous rendre à l’adresse suivante :

POIVREBLEU.COM

Nouveautés, changements, mise en beauté…

Chers lecteurs et amis de Poivre Bleu,

Il est temps pour Nez Bavard de mieux bavarder et de passer à la vitesse supérieure… Je m’envole vers de nouvelles contrées numériques ! Le temps de migrer sur une nouvelle plate-forme et de se refaire une beauté, Poivre Bleu va fermer les commentaires et restera inactif 2 petites journées.

En espérant vous retrouver passionnés et parfumés, je vous dis à très bientôt!!

PS : Et en attendant, vous pouvez toujours poster vos commentaires ou vos remarques sur la page Facebook ici, ou sur le profil twitter Poivrebleu!

Mise à jour : Le nouveau Poivre Bleu est quasiment prêt, plus de nouvelles d’ici la fin de la semaine

Photo : Guy Bourdin

Rien que du vent…

Flashback nostalgique. Ceci est une ébauche que j’avais commencée à gratter il y a maintenant plus de 3 mois et que je retrouve ce soir, après le tour des grands bloggeurs ducs…

Assise sur l’immense canapé d’un bar Carrer de la Princesa, les bras chargés de soleil, Nez Bavard sirote un mojito en compagnie de Méchant Loup

Les choses n’ont pas le même goût, loin de France, sous la lumière de Barcelone. Et tandis que la menthe fraîche refroidit le palais et que le citron vert pétille sur la langue, je reviens sur la journée passée et les éléments évoqués. Le goût de la nostalgie n’est pas loin, puisque mon séjour touche à sa fin, et que je foulerai le sol parisien dans moins d’un mois.

Cette période aura été une sorte de désert des parfums, puisque coupée de mes habitudes, je n’avais pas sous la main matières à stimulation olfactive autant que dans la capitale. Mais il aura été entrecoupé de geysers odorants que furent notamment le Grand Prix du parfum et le lancement de Womanity, qui m’auront apporté beaucoup de joie et de bonne humeur.

Reprise ici dimanche 5 septembre.

Et nous voilà de retour en France, dans un drôle de climat mélancolique ou se mêle le souvenir heureux des jours passés et un léger goût de lassitude pour ce qui a été retrouvé dans la capitale. Ce soir je me pose des questions : quel avenir pour la parfumerie ? Quelle estime pour ces marques qui se laissent lâchement tomber bien bas (oui oui, c’est à vous que je parle, Chanel et Yves Saint Laurent) ?

Ambre Gris a parfaitement et très bien cerné le problème dans son dernier post (que je vous invite vivement à aller lire) : tout est une question de plaisir. Et le plaisir, le vrai, est absent de la parfumerie grand public depuis trop longtemps. Et plus ça va, plus j’ai peur qu’il ne s’absente de plus en plus de notre chère parfumerie confidentielle.

Il y a des soirs (comme celui-ci), où j’aimerais repartir, loin, remettre Amaranthine et me laisser amadouer par ces divines odeurs de sables, de crème solaire et de mojitos…


La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives