Posts Tagged 'ambre'



Yves Saint Laurent : Cinéma !

Faites du cinéma!! Créé en 2004, Cinéma d’Yves Saint Laurent est un nouvel hommage fait à la femme, qui cette fois-ci se veut glamour et sensuel… Révéler la star qui est en chaque femme, voilà le pouvoir de Cinéma… Un flacon chic et doré, une campagne de publicité admirablement menée sous la direction artistique de Jean-Baptiste Mondino, et une fragrance envoûtante ont propulsé ce parfum sous les feux de la rampe.
Au-delà du langage publicitaire et de l’attirail marketing, cette création est une vraie réussite, je le considère comme le nouveau Paris, car il marque une césure nette entre l’avant et l’après Cinéma. Sa note est nouvelle, différente, captivante… Il plait (ou pas) à la première effluve. Et il m’a plu tout de suite. Je l’ai d’ailleurs fait découvrir à une de mes amies qui l’a adopté en moins de 10 minutes! C’est un oriental-floral, catégorie que j’affectionne particulièrement, très sophistiqué et très glamour (comme nous le dit la pub). Il est construit comme suit : T : Clémentine/Fleurs d’Amandier/ Cyclamen ; C : Amaryllis / Jasmin Sambac/ Pivoine ; F : Ambre/ Musc blancs/ Vanille Bourbon/ Benjoin.

Moi qui adore la pivoine, j’aurais aimé sentir un peu plus sa présence, qui est ici très aérienne. C’est l’amaryllis qui est au centre de cet accord fleuri. Porté, Cinéma est légèrement poudré, grâce aux fleurs d’amandier et aux muscs blancs, mais je le trouve surtout balsamique et onctueux, il se révèle sur la peau. La vanille et l’ambre lui donnent l’opulence, la tenue et le sillage qui doivent accompagner une belle femme. Je le trouve accessible autant aux jeunes filles qu’aux femmes mûres car il est distingué, et même s’il embaume, il n’étouffe pas, comme Opium par exemple. Je sens ce parfum depuis longtemps sur la peau de cette amie, et c’est là que je l’apprécie le plus, car sur ma peau, je l’ai trouvé trop clair, et j’ai été surprise de voir la note de coeur s’évanouir en à peine 2h! Le fond balsamique ressort rapidement, et il devient alors assez simple, il a perdu de son chic et de son brillant. Bizarrement, l’odeur amandée tient exceptionnellement bien, il est surtout poudré sur ma peau, mais ce n’est pas l’accord que j’aime le plus dans Cinéma. Je l’apprécie pour lui-même, mais ne pense pas le porter un jour.
Il se met facilement, mais il me semble du plus bel effet surtout le soir, il apporte une touche de sophistication, et habille la peau comme une belle étoffe.

Sources : Yves Saint Laurent, OsmoZ

Publicités

Prada : Prada

Flacon PradaPrada est une maison de haute couture italienne, créée en 1913 par Mario Prada, sous le nom de « Fratelli Prada ». Aujourd’hui dirigée par Miuccia Prada, elle a su depuis 1978 assurer, avec son mari Patrizio Bertelli (fabricant de cuir florentin) la pérennité et la modernité de la marque. Leurs produits sont sobres, élégants et faussement stricts. Jusqu’à présent, Miuccia Prada avait toujours refusé de créer montres, parfums ou bijoux comme la plupart des créateurs de mode.

« Nous sommes devenus immenses et je rêve de petite production, d’un espace artisanal pour garder ma naïveté en échappant aux exigences commerciales de la compagnie que nous avons créée .» Miuccia Prada

J’apprécie cette vision alternative des choses, qui tranche avec d’autres marques qui aiment à éclabousser le marché de leur marketing hurlant et superficiel (on relèvera pour les marques italiennes tout particulièrement Dolce & Gabbana). La discrétion et la qualité de la communication de Prada en fait une marque hautement luxueuse mais aussi très authentique, où la place donnée à l’artistique est très importante : Miuccia Prada et son mari ont créé une fondation d’art contemporain en 1995 avec les capitaux du groupe.

Finalement, Prada s’est ouvert au paysage olfactif en 2004 en créant sa première fragrance pour femme après trois ans de travail long et minutieux. Et il faut reconnaître que pour un premier parfum c’est une vraie réussite. Cette première création est un oriental boisé composé par Max Gavarry et Carlos Benaïm. Miuccia Prada désirait ce parfum comme une réinterprétation de la parfumerie traditionnelle en utilisant les matériaux les plus nobles. De fait, pas moins de 3 absolus de fleurs et 2 bois composent entre autres le jus.
Pyramide olfactive :
Tête, Bergamote/Orange Amère/ Absolu Mimosa/ Mandarine
Coeur, Absolu Rose/ Patchouli Indonésie/ Absolu Patchouli/ Baies Roses
Fond, Ambre/Labdanum/ Tonka/ Vanille/ Santal Indes Publicité Prada

J’ai découvert ce parfum à son lancement en France, il m’avait été présenté à l’époque comme le « classique » de demain. Après analyse, il réunit tous les éléments pour : une odeur connue mais novatrice, très habillée mais feutrée, sobre mais charnelle, tellement distinguée… La vendeuse qui me l’avait présenté avait aussi ajouté : « Pour son premier parfum, Prada a réinterprété toutes les facettes de l’ambre ». Sur ma peau, c’est effectivment l’ambre qui ressort mais travaillée, sublimée par les autres matières, notamment le bois de santal et le labdanum, une résine provenant d’un arbuste : le ciste, connue pour ses propriétés balsamiques et son odeur ambrée (c’est d’ailleurs l’un des rares végétaux à posséder des notes animales). L’aspect boisé est corsé comme un bon vin, et incisif comme une épice, et l’ambre apporte surtout de la carrure et de l’assurance à l’ensemble. Ce qui se transmet à celle qui le porte. Prada, le parfum, est visiblement apprécié par les femmes (30 ans) et non les jeunes filles, qui se dirigent le plus souvent vers des parfums plus fleuris, ou plus lourds : Very Irresistible de Givenchy, Flower Bomb de Victor & Rolf, « L » de Lolita Lempicka, ou Angel de Thierry Mugler… La publicité ayant été assez réduite, c’est surtout le bouche à oreille qui fait office de vecteur d’informations. Je savoure, cela dit, la sensation d’être dans le petit groupe de privilégiés (même si c’est faux) qui aime ce parfum, et le garde en réserve pour dire une fois sa renommée installée : « Oooh mais ça fait longtemps que j’adore ce parfum moi!! »

A noter que l’odeur du labdanum, la résine de ciste, est connue pour affecter la sensibilité et le sens artistique, rend optimiste et aiderait à générer un courant de bonnes pensées qui favoriseraient la réussite…

Sources : OsmoZ, Arts Fluctuat.net, Wikipédia, le Trésor de la Langue Française Informatisé.


La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives

Publicités