Posts Tagged 'andré eve'

Billet Rose/Rose Post IV

La Rose du Jour : Baronne Prévost
Ohoh, Baronne Prévost! Attention Mesdames et Messieurs, voici que passe Madame la Baronne!
Baronne Prévost a tout de la belle rose ancienne. Un tenue robuste, de nombreuses épines, de grandes fleurs larges avec de nombreux pétales, et un parfum très présent! Elle a une jolie couleur rose avec quelques petites touches lilas. Sa tenue rigide et son parfum entêtant nous informe de son rang. C’est une charmante rose classique dont l’odeur envahit toute pièce où elle s’installe en bouquet. C’est plus ou moins l’odeur du géranium rosat, en un peu moins vert et légèrement plus poudré : plus rose donc. Je l’apprécie pour son port érigé, son parfum et son air rustique, bien plus appréciables que ceux des roses modernes qui se ressemblent toutes… Madame la Baronne se fera un plaisir de vous donner rendez-vous dans ses jardins privés plutôt vers 19 h, le temps pour elle de se rafraîchir et de vous laissez entrevoir tous les charmes dont elle est parée.

Le parfum du jour : Les Parfums de Rosine, Rose d’Amour
Les parfums de Rosine sont une interminable source de parfums à la rose! A condition de ne pas en vouloir plus de 13… CeciFlacon Rose d'Amour, Les parfums de Rosine étant, je n’ai pas résisté à l’envie de vous parler de Rose d’Amour pour ce billet, car après La Rose de Rosine, La Rose d’Amour est la deuxième fragrance « classique » de la marque, et je le trouvais approprié pour une rose telle que Baronne Prévost. Le rôle classique joué par La Rose de Rosine a été celui de la rose poudrée. Ici, avec Rose d’Amour, on joue sur une impression de savon à la rose : un savon extrêmement parfumé, avec les plus précieuses essences, très crémeux, fabriqué avec le plus grand soin et un savoir-faire maîtrisé. Un parfum qui nous est familier, qui rafraîchit, détend et laisse une sensation de propre. Sur la peau, Rose d’Amour se révèle, comme le parfum du savon se révèle avec l’eau, et par la suite laisse un fini non pas poudré mais soyeux et crèmeux qui s’accorde très bien avec la peau. Peut-être par convention, je le visualise sur une belle peau rose et douce, à l’image de la délicatesse des pétales de la rose. Rose d’Amour exprime la tendresse et le rire, il est confortable et positif.

Sources : http://www.les-parfums-de-rosine.com (photo du flacon), Poivrebleu (photo de Baronne Prévost)

Publicités

Billet Rose/Rose Post III

Nez Bavard a choisi aujourd’hui une rose et un parfum, tout deux au nom un peu mystérieux, lisez donc de quoi il en retourne…

La Rose du Jour : Sombreuil
J’aurais bien voulu écrire Sombroeil pour rajouter un soupçon d’intrigue en plus, mais Sombreuil est déjà assez évocateur. On pourrait dire que ce nom est bien mal approprié pour un si charmant petit rosier aux fleurs d’un beau blanc crème… La particularité de Sombreuil est qu’au centre de ses fleurs les pétales sont beaucoup plus nombreux, plus petits et plus serrés, ce qui crée une tâche sombre au milieu et donne l’illusion d’un oeil qui nous regarde quelque soit la position d’où on l’observe. Je trouve pour ma part la fleur réellement ravissante, j’ai toujours eu un faible pour les fleurs blanches (quelles qu’elles soient). Le parfum de Sombreuil n’est quant à lui, pas vraiment mystérieux, il est frais et légèrement vert, et a « le vrai parfum des roses thé » selon le descriptif d’André Eve. Ces roses avec leur bel aspect mousseux, leur parfum détendant et leur bonne tenue en font des fleurs très agréables à croiser dans un jardin, à condition de ne pas se laisser hypnotiser par L’oeil sombre…

Le parfum du jour : Diptyque, L’Ombre Dans l’Eau
Pour faire écho à Sombreuil, le parfum à la rose choisi aujourd’hui est un parfum de Diptyque, dont le nom L’Ombre Dans l’Eau peut évoquer beaucoup de choses : l’ombre d’un arbre à la surface de l’eau ou bien une ombre indiscernable dans une eau troublée par le mouvement… Tout est possible. Diptyque est une maison fondée en 1961 par trois amis issus du monde des beaux-arts, qui souhaitaient faire découvrir à sa clientèle la tradition de la parfumerie anglaise : pour plus d’information cliquez-ici. A noter qu’un « diptyque » en arts plastiques est une oeuvre de peinture ou de sculpture composée de deux panneaux l’un à côté de l’autre et dont les deux sujets se regardent et se complètent.
Le succès de Diptyque et sa réputation ont surtout été acquis à partir de 1963 lorsque la marque lança sa ligne de bougies parfumées pour la maison. L’Ombre Dans l’Eau a été créée en 1983 pour évoquer « le parfum d’un jardin vert au bord de l’eau ». Le côté mystérieux est cette fois-ci bien présent. Le jus est clair, mais l’odeur est vert sombre, et la rose du parfum est cachée, elle n’aime pas le soleil et la chaleur. L’Ombre Dans l’Eau me fait penser à L’Eau de Lierre toujours chez Diptyque, éclairé par le parfum d’une rose fraîche, comme Sombreuil. L’impression générale reste assez verte, je soupçonne donc, en plus de la feuille de cassis et de la rose bulgare, qu’on pourrait trouver dans la composition de la fragrance, du galbanum, de la mousse de chêne et peut-être un peu de vétiver. Ce serait donc presque un chypré. Car ce n’est pas seulement un floral vert, je perçois chez lui une petite touche racine sombre et un fond vert foncé qui doit être apporté par la mousse de chêne. L’Ombre Dans l’Eau me fait penser à un jardin clos, touffu, où il fait frais et où la lumière est apportée par rayons fins et parsemés : c’est là que l’on sent la rose. La fraîcheur est, pour moi, plus due à l’ombre qu’à l’eau, et c’est pour cela que j’ai du mal à imaginer un étang ou une mare quand je sens ce parfum.

Sources : Diptyque, Wikipedia, Osmoz, http://www.isolee.es (photo du flacon), Poivrebleu (photo de Sombreuil)

Billet Rose/Rose Post II

Nez Bavard vous invite aujourd’hui à découvrir la rose Paul Lédé et Joy de Jean Patou.

La Rose du Jour : Paul Lédé
Un rose piquante et sympathique, au parfum présent. Ses grands et nombreux pétales sont cornés et finissent souvent en pointe. Les pétales les plus à l’extérieur sont jaune-beige, tandis qu’au centre ils sont rose thé. Le contraste des deux est particulièrement appréciable, et Paul Lédé fait très bon effet dans un bouquet. Son parfum est présent mais pas agressif ou entêtant, il est assez fluet pour se faire oublier, mais il continue de déployer ses charmes dans toutes les pièces où il se trouve. Je dirais qu’il sent le thé au jasmin avec un petit voile poudré. Ses fleurs sont très décoratives, mais Paul Lédé ne se laisse pas approcher facilement, ses épines acérées vous rappelleront très vite que votre enveloppe, pauvres mortels, n’est faite que d’une fine couche de peau tendre. A noter que dans la catégorie « griffe de lionne », la rose Albertine est d’une férocité sans égale.

Le Parfum du Jour : Joy de Jean Patou
Offert à ma maman il y a quelque temps, j’ai souvent l’occasion de sentir dans le creux de son cou l’effluve rosé-jasminé de Joy. Pour la petite histoire Joy aurait été créé par Henri Alméras à la demande de Jean Patou qui souhaitait un « parfum-phare » pour sa maison. Créé en 1930, les premiers flacons de Joy auraient été offerts en cadeau aux plus riches femmes de Paris, pour les aider à surmonter le contrecoup de la crise boursière de 1929. La composition de ce parfum comprend essentiellement de la rose et du jasmin dans des proportions extravagantes : 10 600 fleurs de jasmin et 28 douzaines de roses sont nécéssaires pour réaliser 30 ml du précieux jus. La quantité de matières premières pour la compostion de Joy lui a valu un slogan assez surprenant : « Joy, le parfum le plus cher du monde! »
Joy est donc un concentré de fleurs. Compte tenu de la forte note animale du jasmin (surtout dans ces proportions) on obtient une rose charnue, carnée, opulente. Pour autant, ce parfum n’est pas agressif (sauf dans les 10 premières minutes), il possède un sillage persistant mais étonnament équilibré. Il est très agréable à sentir sur la peau : les premiers instants, je n’ai pu saisir que le jasmin ou plutôt : l’ylang-ylang et la tubéreuse, selon la description de la pyramide. Puis le coeur est vraiment un balancement entre la rose et le jasmin : absolu rose de mai, absolu jasmin de Grasse. On ne sait plus trop si on sent la rose ou le jasmin, ou le jasmin ou la rose… Le fond musqué assure le fini peau et la rondeur du parfum.

Sources : jeanpatou.com, escentual.co.uk (photo du flacon), Poivrebleu (photo de Paul Lédé)

Rose et parfumée, toute la semaine / A Roses’ Perfumed Week

Le jardin d'André EveQu’est ce que le parfum de la rose? La description et la définition du parfum de cette fleur est un véritable casse-tête. En parfumerie, c’est la fleur la plus utilisée dans les fragrances, les savons, les crèmes… C’est pourquoi Nez Bavard a décidé de consacrer la semaine qui suit aux roses et à leurs multiples parfums.

Au programme :

  • Une séléction de roses odorantes (anciennes) de mon jardin, descriptions, senteurs, photos…
  • Un article sur le parfum des roses vu par un passionné
  • Un choix de parfums à la rose connus ou méconnus et leur analyse
  • Et d’autres contributions sur le sujet…

Le meilleur fournisseur de roses anciennes, souvent les plus parfumées et les plus belles est André Eve. Vous trouverez sur son site, un large éventail de rosiers, aux couleurs, formes et parfums infinis.

——

What is the smell of the rose? To describe and to define the smell of this flower is almost impossible. This flower’s scent you can smell in so many perfumes, soaps, creams… That’s why Nez Bavard decided to declare next week : A Roses’ Perfumed Week. Flowers description, fragrances reviews and collaboration on this subject are programmed.


La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives

Poivre Bleu sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.