Posts Tagged 'calvin klein'

Brève de flacon : Les gros chats aussi aiment les parfums

Petite trouvaille incongrue de ces derniers jours. Feuilletant tranquillement Courrier International il y a 2 semaines, je tombe par hasard sur un drôle d’article expliquant combien les grands félins aiment le parfum et comment celui-ci a pu rendre service aux chercheurs pour observer les jaguars en pleine jungle, alors que ceux-ci sont réputés pour être difficiles à approcher. Il semble que ce soit Obssession for Men de Calvin Klein qui remporte les suffrages des miaulements… A creuser?

Explications et petite vidéo ICI (Article en anglais).

Ajout du 30 juillet : vous trouverez aussi ici, le billet de Nicolas Olczyk  sur le même sujet.

Calvin Klein : Ckin2U

CKin2u, autrement dit : Calvin Klein en toi… Voici ce que l’on appelle : de la stupidité en bouteille… Une énième création marketing montée de toute pièce sur des concepts soi-disant modernes et dans l’air du temps, s’adressant à une clientèle adolescente dont les mains seront bientôt des prises qui pourront se brancher n’importe où pour accéder à Internet. Sexe, danse, musique, adrénaline, sushis, pop, tattoo, gadgets… Voilà en gros les concepts que cherchent à résumer les 2 nouveaux parfums de Calvin Klein. La campagne de publicité m’a fait penser à une réplique du film C.R.A.Z.Y de Jean Marc Vallee : « Adolescent en rut dans son habitat naturel » […] « Ta gueule!!! ».

Je vous en prie pincez-moi si je rêve! Non, je sais bien que je ne rêve pas… Je suis tout de même abasourdie par une manipulation et une catégorisation aussi grossière, vulgaire et réductrice que celle qui est véhiculée par la campagne et le matraquage marketing qui sont menés sans relâche depuis le lancement des 2 parfums. Mais qui a dit que la jeunesse d’aujourd’hui se retrouvait réellement dans ces images?? Les études de marché bien sûr! Bien évidemment que les nouvelles technologies prennent une place importante dans la vie des jeunes aujourd’hui, mais ils ne sont heureusement pas seuls, voire même ils sont capables de s’intéresser à autre chose! Ce n’est pas tellement le fait d’affirmer que les nouvelles technologies, le besoin de communiquer et la recherche d’une image soient importants pour les jeunes d’aujourd’hui qui me dérange. Ce qui m’exaspère le plus ici, c’est que non seulement les 2 jus sont parfaitement NULS et d’un inintêret le plus total, mais en plus on nous vend un concept bidon du début à la fin. Vous me direz, personne ne l’avait encore fait, il fallait bien que quelqu’un s’y mette. Calvin Klein fort de ses réussites passées, de son image jeune et dynamique s’est permis ce petit écart : Zéro pointé sur toute la ligne. Bizzarement, ces 2 parfums n’ont pas eu un succès si énorme que ça (voir les 2 articles de AuParfum ici et ), comme quoi, à trop vouloir cibler et réduire une clientèle à ce qu’elle n’est pas (notamment les jeunes qui ne pensent heureusement pas qu’avec leurs hormones) on se ramasse…

CK One lors de sa sortie en 1995 proposait dans son cas un concept intéressant, et assez novateur, même si la machinerie marketing était elle aussi au rendez-vous. C’est à partir de sa sortie que l’idée du parfum « mixte » a commencé à s’imposer et à acquérir une certaine notoriété. A part Gaultier² de Jean-Paul Gaultier sorti en 2005, je ne connais pas à ce jour de parfum qui se place clairement comme mixte en parfumerie générale (N’hésitez pas à me reprendre si j’ai omis de citer d’autres parfums mixtes). CK One est tombé à pic, dans une époque où les odeurs fraîches, pétillantes et qui rappellent le propre étaient LE filon à exploiter (il l’est toujours aujourd’hui, en plus des odeurs rappellant la nourriture). Le service communication de Calvin Klein a dû en avoir marre de lancer chaque année un nouveau CK One : CK One, CK One Electric, CK One Summer, CK One Summer 2006, CK One Summer 2007, CK One Scene… Ils se sont dit qu’ils pourraient peut-être refaire la révolution en changeant le titre et le visuel. Malheureusement les 2 fragrances en elles-mêmes ne sont pas le moins du monde intéressantes : pamplemousse, bergamote, sucre d’orchidée, cactus blanc, ambre néon (?????), cèdre rouge, soufflé de vanille pour elle ; citron vert, gin fizz, tangelo givré, piment, shiso, cacao, vétiver, musc pour lui. Une évolution très pauvre sur la peau, une composition sans vibrations ni émotions. Un jour j’aimerais aussi que l’on m’explique ce que les rédacteurs on voulu dire par : technosexuel quand ils ont décrit l’image du porteur… Petite explication sur un article très intéressant de Cosmeo Blog ici. Nous sommes donc ici sur un blog, l’essence même de la modernité pour Calvin Klein visiblement, de plus Nez Bavard fait lui-même partie de la clientèle cible pour ce parfum. Il vous affirme haut et fort que NON, il n’est pas branché sur internet 24h/24, accroché à son portable nuit et jour, qu’il aime AUSSI les bouquins, les expos, le cinéma et les cafés, que OUI il a un portable, qu’il pense que l’Internet c’est l’avenir, et qu’il a un ordinateur. Mais sa sexualité se passe très bien de technologie et il a toujours préféré voir et parler aux gens en vrai, plutôt que derrière un écran.

Sources : OsmoZ, http://www.ckin2u.com/FR/, photo : http://www.textually.org


La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives

Poivre Bleu sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.