Posts Tagged 'publicité'

Tom Ford. Gros Klaxon, Petit Moteur…

Je me permets de faire une parenthèse dans la série des billets Guerlain, pour réagir à propos de la nouvelle campagne de pub de Tom Ford pour son prochain parfum : Tom Ford For Men.
J’ai découvert cette campagne grâce au blog Perfume Smellin’ Things écrit par Marina. Comme elle, je suis d’abord restée perplexe devant cette photo. Même si Tom Ford nous avait déjà habitués à des publicités dénudées : voir les campagnes pour M7 (dont s’est largement inspiré Light Blue Man de D&G), Opium ou Paris d’Yves Saint Laurent. Souvent il avait fait preuve d’audace, mais avait réussi à rester de bon ton. J’ai pour ma part détesté la dernière campagne de pub pour Paris, que j’ai trouvé vraiment glauque, mettant en scène un femme trop maigre avec un visage sinistre entourée de deux hommes au regard et à l’allure vides…
Tom Ford a visiblement l’air de quelqu’un qui a du goût, de l’audace et un véritable sens de la création. Ses goûts en matière de mode, ses choix stylistiques sont forts et assumés, et dans le même temps on le voit à maintes reprises sur des photos apparaître dans la posture virile de l’homme dominant ou encore sous le rôle d’un bel étalon au pouvoir de séduction irrésistible. Ces postures de jeune coq en rut Lire la suite ‘Tom Ford. Gros Klaxon, Petit Moteur…’

Alfons Mucha : Moët et Chandon, Crémant Impérial

Récemment, j’ai redécouvert un ouvrage sur Alfons Maria Mucha (1860-1939), un peintre tchèque qui a joué un grand rôle dans la diffusion et l’essor du style Art Nouveau. Il est célèbre pour avoir dessiné et peint un grand nombre d’affiches théâtrales (Sarah Bernhardt) et publicitaires (Lefèvre-Utile, Job,…) et une série de personnifications (Les Muses, Les Saisons, Les Étoiles…). Même si aujourd’hui son style fait très rétro et dépassé, j’aime passionnément ses travaux, et ne me lasse pas de les regarder, et de construire des histoires avec. Une des publicités qu’il a dessinée m’a particulièrement inspirée. Il s’agit d’une affiche pour Moët et Chandon de 1899, que je trouve très belle. Je me suis demandée ce qu’une belle femme comme celle de l’affiche pouvait mettre comme parfum.

Son regard fin, son air souverain, son allure souple et sa splendide tenue me suggéraient un parfum sombre, enveloppant, et très féminin… Avec un sillage feutré et enivrant. Un parfum un peu mystérieux, arrondi mais incisif à la fois. Une odeur précieuse, douce et secrète, et à la fois dominante, qui s’impose, qui force l’admiration. Sur la peau, son parfum doit s’installer, puis se laisser regarder. Il est comme sur un trône, il préside, à l’image de celle qui le porte : elle est fière. Ambre crémeux ? Musc sensuel ? Benjoin embaumant ? Encens spirituel ? Miel doré ? Quelle douce odeur précieuse pourrait parer cette femme?

Je n’ai pas voulu me décider, l’imaginaire nous permet d’inventer nombre de combinaisons que personne (peut être) n’a encore essayées. Car la jeune femme sur l’affiche est sûre d’elle, son parfum ne peut être qu’époustouflant : il doit l’annoncer et la suivre. J’aurais envie de sentir auprès d’elle un parfum chaud et précieux, qui rappellerait l’étoffe rare de sa robe, un parfum dense et profond qui évoquerait sa belle et lourde chevelure noire. Enfin, un parfum d’une grande finesse, et d’une grande qualité qui se marierait avec son apparence souveraine et luxueuse.

Quel parfum proposeriez vous pour cette belle demoiselle ?

Source : Wikipedia


La Wish-List de Nez Bavard

Parfums Bois d'Argent - C. Dior / Ambre Narguilé - Hermès / L'eau de l'eau - Diptyque / Angélique Noire - Guerlain / Splash Forte - IUNX / Egoïste - Chanel / Iris Silver Mist - Serge Lutens / Vétiver Tonka - Hermès
Bougies Amber Ambush - Memo / Foin Coupé - Diptyque / Maquis - Diptyque / Orangers en Fleurs - L'Artisan Parfumeur

Archives